New York: Beyoncé et Pearl Jam dans un concert contre la pauvreté

Publié

New YorkBeyoncé et Pearl Jam dans un concert contre la pauvreté

Beyoncé et Pearl Jam tiendront la vedette du concert du Global Citizen Festival à New York pour soutenir la lutte contre la pauvreté.

La chanteuse Beyoncé.

La chanteuse Beyoncé.

AFP

C'est la première fois que le concert du Global Citizen Festival à New York sera retransmis dans le monde entier. Ce sera le 26 septembre. Son but: lutter contre la pauvreté. Ses têtes d'affiche: Beyoncé et Pearl Jam.

Parmi les autres participants au concert figurent le groupe Coldplay et le chanteur britannique Ed Sheeran. Il aura lieu à Central Park et sera gratuit pour les spectateurs engagés dans l'éradication de la pauvreté.

Lancé en 2012, ce concert annuel, qui coïncide traditionnellement avec l'Assemblée générale de l'ONU, aura lieu le lendemain de la présentation par les Nations unies des nouveaux objectifs pour combattre la pauvreté.

Objectifs du Millénaire

Ces «objectifs de développement durable» sont censés remplacer ceux du Millénaire, qui devaient faire reculer la pauvreté dans le monde et dont les résultats sont mitigés.

Le festival de cette année «est particulièrement gratifiant puisque nous allons tous nous concentrer et utiliser nos talents pour un seul objectif: mettre fin à l'extrême pauvreté dans le monde», a déclaré Beyoncé dans un communiqué publié jeudi.

Le festival, qui n'était auparavant diffusé qu'aux Etats-Unis par la chaîne MSNBC, pourra être cette fois regardé partout dans le monde en direct sur YouTube.

Beyoncé avait créé la surprise l'an dernier en apparaissant à ce festival, aux côtés de son mari le rappeur Jay Z. Autre invité inattendu, le Premier ministre indien Narendra Modi avait promis lors du Global Citizen Festival d'améliorer le ramassage des ordures dans son pays.

Objectifs financés

«Les enjeux sont beaucoup plus grands cette année. On se focalise sur des nouveaux objectifs qui ne soient pas seulement une liste de souhaits mais des objectifs entièrement financés», a expliqué le directeur du projet de l'ONU contre la pauvreté, Hugh Evans.

Malala Yousafzai, la jeune lauréate pakistanaise du prix Nobel de la paix, a appelé mardi à Oslo les dirigeants du monde entier à financer 12 années de scolarité gratuite pour tous les enfants du monde, soit l'équivalent selon elle de huit jours de dépenses militaires.

Réduction de la pauvreté

Selon l'ONU, les objectifs du Millénaire établis depuis 15 ans ont permis des progrès puisqu'actuellement 836 millions de gens vivent dans l'extrême pauvreté, au lieu de 1,9 milliard en 1990.

Mais les Nations unies soulignent qu'il reste des problèmes, comme l'absence d'éducation pour beaucoup enfants, les disparités entre les sexes, et la pénurie grandissante en eau, dont souffre 40% de la population mondiale.

(AFP)

Ton opinion