Clash: BFMTV: «Si ça ne vous convient pas, la porte est ici!»

Actualisé

ClashBFMTV: «Si ça ne vous convient pas, la porte est ici!»

Un présentateur de BFMTV s'est agacé des longues diatribes d'un gilet jaune présent sur le plateau. L'interview a tourné au vinaigre.

par
Laurent Siebenmann

Vidéo: BFMTV/YouTube.

Moment d'agacement, samedi soir sur BFMTV, lorsque le présentateur a demandé à Jérémy Clément, Gilet jaune et porte-parole de la liste RIC pour les Européennes, de faire plus court.

«Il y a énormément de personnes qu'on a cherchées parce qu'ils étaient désintéressés aussi bien par la politique que par le pouvoir ou l'argent, expliquait Clément. Il a fallu qu'on fasse nous du ménage (...) Maintenant, si on vous annonce une tête de liste demain et qu'on s'aperçoit dans deux semaines qu'on a un colistier qui fait une alliance avec une autre liste ou si on a quelqu'un d'encore plus fort qui peut fédérer, pourquoi voulez-vous qu'on prenne le risque de vexer une tête de liste alors que, pour nous, le meilleur est devant ? On ne peut pas faire pire depuis le 17 novembre. On a fait du mal à nos commerces...»

«Donc, vous attendrez le dernier moment?», a coupé le journaliste Thomas Misrachi. Une initiative qui a déplu au gilet jaune, grimaçant. «Non, mais attendez...Je ne vais pas vous laisser parler pendant... Je vous coupe parce qu'il faut avancer. Il est 18h36», a renchérit Misrachi. «Oui, mais je suis le seul que vous coupez à chaque fois!», a répondu Jérémy Clément. «Non, mais vous voyez qu'il y a cinq personnes autour de cette table et que tout le monde a besoin de parler», s'est agacé Thomas Misrachi.

«Vous n'êtes pas le seul que je coupe à chaque fois, a expliqué le journaliste de BFMTV. Vous avez autant de temps de parole que les autres. Et si franchement ça ne vous convient pas, la porte est ici, voilà! Je ne peux pas vous dire autre chose.» Le gilet jaune a donc quitté le plateau...

Ton opinion