Inondations - Biden à New York après le passage dévastateur de la tempête Ida

Publié

InondationsBiden à New York après le passage dévastateur de la tempête Ida

Le président des États-Unis doit se rendre ce mardi, à New York, afin d’évaluer les dégâts de la tempête Ida qui vient tout juste de ravager la mégapole.

Joe Biden a l’ambition d’investir massivement pour tenter de contrer les impacts du changement climatique.

Joe Biden a l’ambition d’investir massivement pour tenter de contrer les impacts du changement climatique.

AFP

Joe Biden est attendu mardi, à New York, pour évaluer les dégâts faits par la meurtrière tempête Ida, lui qui pousse à de gigantesques investissements pour faire face au changement climatique.

Le président américain doit se rendre à Manville, dans le New Jersey, et dans le quartier new-yorkais du Queens.

Inondations meurtrières

Des inondations dévastatrices mercredi soir ont causé la mort de 47 personnes dans la mégapole et sa région, provoquant de nombreux dégâts. Les images du métro new-yorkais envahi par des pluies torrentielles ont fait le tour du monde.

Joe Biden avait déjà fait vendredi dernier le déplacement en Louisiane, premier État américain ravagé par Ida qui avait alors la puissance d’un ouragan.

Le président démocrate n’avait pas manqué d’y souligner l’urgence pour les États-Unis d’investir massivement face au dérèglement climatique, en particulier dans leurs infrastructures vieillissantes.

5000 milliards d’investissement

Joe Biden a mis sur les rails deux grands programmes d’investissement, l’un dans les infrastructures (routes, ponts, réseau électrique) et l’autre dans les prestations sociales (éducation, santé etc.), pour un montant cumulé qui pourrait frôler les 5000 milliards de dollars.

Il lui faut encore les faire adopter par le Congrès américain, en réussissant une difficile conciliation entre les intérêts de certains élus de l’opposition républicaine, les demandes de la frange la plus à gauche du parti démocrate, et les inquiétudes d’élus centristes de son propre camp face au montant des dépenses prévues.

Version originale publiée sur 20min.ch

()

Ton opinion

1 commentaire