États-Unis: Biden a un pense-bête pour ne pas oublier de s’asseoir…

Publié

États-UnisBiden a un pense-bête pour ne pas oublier de s’asseoir…

Le président a été photographié avec un mémo embarrassant. Ses adversaires s’en donnent à cœur joie.

par
R.M.
Joe Biden a brandi ce mémo, qui est parfaitement lisible et gênant.

Joe Biden a brandi ce mémo, qui est parfaitement lisible et gênant.

Getty Images

Joe Biden a accidentellement brandi un pense-bête, qui a été immortalisé par des photographes. Préparé par son entourage, ce mémo est pour le moins embarrassant. Il indique par exemple que le président américain ne doit pas oublier de s’asseoir…

Ces photos ont été prises jeudi à Washington lors d’une réunion avec des dirigeants de l’industrie éolienne. Le pense-bête de Joe Biden contient une série de courtes instructions, avec de nombreux mots en majuscule.

On peut y lire, dans l’ordre. «VOUS entrez dans la salle Roosevelt et dites bonjour aux participants.» «VOUS prenez VOTRE siège.» «La presse entre.» «VOUS donnez de brefs commentaires (…)» Cette dernière note a été partiellement cachée par le doigt du président. «La presse s’en va.» «VOUS posez une question à Liz Shuler, présidente de l’AFL-CIO. Remarque: Liz participe virtuellement.» «VOUS remerciez les participants.» «VOUS partez.»

Beaucoup de ces consignes laissent imaginer que le président pourrait oublier de s’asseoir, de saluer ses interlocuteurs ou de s’en aller à la fin d’une réunion…

Sur les réseaux sociaux, les adversaires politiques en ont profité pour se déchaîner sur le président de 79 ans et ses capacités mentales supposées.

«La prochaine fois que quelqu’un essaie de vous dire que Joe Biden n’est pas un patient d’une maison de retraite gériatrique pris au piège à la Maison-Blanche, montrez-lui ceci. Il a besoin d’une note avec des instructions étape par étape lui indiquant quoi faire, y compris «VOUS prenez VOTRE siège». C’est plus qu’embarrassant», a par exemple balancé le chroniqueur politique américain conservateur Benny Johnson.

Ces critiques sur les capacités cognitives du président trouvent un certain écho dans la population, note de son côté «The Independent». Qui rappelle qu’un sondage réalisé en février montrait que 54% des Américains pensaient que Joe Biden n’avait pas «l’acuité mentale nécessaire pour servir efficacement en tant que président».

Pris avec ce mémo, Joe Biden ne va pas rassurer ceux qui le pensent déjà diminué.

Ton opinion