Hockey sur glace: Bienne dispose de Berne et reste invaincu

Publié

Hockey sur glaceBienne dispose de Berne et reste invaincu

Le HC Bienne a eu recours à la séance de tirs au but pour prendre le dessus sur son voisin bernois (4-3). 

par
Julien Boegli
(Bienne)
Toni Rajala (à gauche) et Harri Säteri.

Toni Rajala (à gauche) et Harri Säteri.

Freshfocus

Mené à deux reprises dans ce premier derby bernois de l’exercice, le HC Bienne a pu compter sur le concours de Jesse Zgraggen pour empocher au final deux points bienvenus au terme de la séance de tirs au but. L’arrière du CP Berne relancé des Seelandais empruntés en contribuant bien malgré lui à l’égalisation de la 11e minute et au 2-3 de la 44e.

Contraint de devoir disputer ses deux premières rencontres de la saison avec seulement la moitié du quota de joueurs étrangers autorisés (défaite contre Zoug et à Ambri), Berne s’est présenté à Bienne avec un dispositif renforcé. Avec son défenseur Eric Gélinas, blessé lors du lever de rideau, et Chris DiDomenico (deux matches de suspension à purger), les Ours de la Capitale avaient davantage d’arguments à faire valoir. «DiDo» a d’ailleurs été à l’origine de l’ouverture du score de la 6e minute. Sa passe transversale a trouvé le topscorer Simon Moser, libre de tout marquage, au second poteau.

Mal embarqués, les joueurs d’Antti Törmänen ont pu compter sur l’assistance involontaire de Jesse Zgraggen pour revenir une première fois au score. En manquant sa charge contre la bande, le défenseur du CP Berne en a perdu son casque. Obligé de quitter illico le champ de jeu, le Canado-Suisse a laissé un vide dans son camp de défense dont s’est servi Jesper Olofsson, délaissé de sa garde rapprochée, pour inscrire sa deuxième réussite sous ses nouvelles couleurs (11e).

Doublé pour Loeffel et Olofsson

Il a ensuite fallu patienter au-delà de la demi-heure pour que les émotions renaissent sur la glace. Le jeu de puissance mal maîtrisé des Biennois – longtemps catastrophique même pour les Bernois – a ainsi refroidi les ardeurs avant que Romain Loeffel ne secoue le cocotier de deux réalisations identiques dans leur conception: le Neuchâtelois a profité du dense trafic devant Harri Säteri pour loger la rondelle au fond des filets d’un envoi de la ligne bleue.

Les agents fédéraux avaient alors leur première victoire à portée de bras. C’était sans compter sur Zgraggen - rude soirée pour lui - qui a relancé une fois de plus l’adversaire dans l’ultime période en déviant maladroitement dans sa propre cage un tir quelconque de Guillaume Maillard (2-3, 43e). Et s’il n’a pas grand-chose à se reprocher sur le 3-3 d’Olofsson 120 secondes plus tard, l’ancien arrière de Davos était malgré tout encore au cœur de l’action.

Lors de la séance finale, Damien Brunner et Yannick Rathgeb ont concrétisé leur essai pour le EHCB, offrant un deuxième points à leur escouade.

Bienne – Berne tab 4-3 (1-1 0-2 2-0)

Tissot Arena. 5736 spectateurs.

Arbitres: MM. Tscherrig, Mollard, Gnemmi et Stalder.

Buts: 6e Moser (DiDomenico) 0-1, 11e Olofsson (Haas) 1-1, 33e Loeffel (5 c 4) 1-2, 36e Loeffel 1-3, 43e Maillard 2-3, 45e Olofsson (Hofer) 3-3.

Tirs au but: Rajala manque, Sceviour manque, Brunner 1-0, Lindberg 1-1, Olofsson manque, DiDomenico manque, Rathgeb 2-1, Loeffel manque, Hofer manque, Vermin manque.

Bienne: Säteri; Rathgeb, Lööv; Yakovenko, Grossmann; Schneeberger, Forster; Stampfli; Maillard, Sallinen, Rajala; Hofer, Haas, Olofsson; Brunner, Cunti, Kessler; Tanner, Froidevaux, Schläpfer; Reinhard. Entraîneur: Törmänen.

Berne: Manzato; Untersander, Zgraggen; Goloubef, Colin Gerber; Loeffel, Gélinas; Beat Gerber; DiDomenico, Sceviour, Moser; Vermin, Lindberg, Bärtschi; Bader, Baumgartner, Scherwey; Näf, Fahrni, Fuss; Ritzmann. Entraîneur: Lundskog.

Notes: Bienne sans Hischier, Künzle (blessés), Bärtschi ni Delémont (surnuméraires). Berne sans Henauer, Kahun, Lehmann (blessés) ni Pinana (surnuméraire). Temps mort demandé par Bienne (65e).

Pénalités: 5 x 2' contre chaque équipe.

Ton opinion