Hockey sur glace: Bienne face à la menace Devos-Hazen

Publié

Hockey sur glaceBienne face à la menace Devos-Hazen

Le duo magique d'Ajoie a toujours beaucoup à prouver face aux formations de l'élite. Le HCB, opposé à 17h30 au HCA en demi-finale de la Coupe, est averti.

par
Cyrill Pasche
Philip-Michael Devos (au centre) est le guide du HC Ajoie, la terreur des équipes de National League.

Philip-Michael Devos (au centre) est le guide du HC Ajoie, la terreur des équipes de National League.

Ces deux hommes sont intenables: le centre Philip-Michaël Devos et l'ailier Jonathan Hazen, tous deux 29 ans et réunis au HC Ajoie depuis leur arrivée au club en 2015, risquent bien d'être le pire cauchemar du HC Bienne dimanche à Porrentruy en demi-finale de la Coupe de Suisse (17h30).

Les deux Québécois, qui dominent le classement des compteurs de Swiss League (Devos, 66 points et Hazen, 55 en 27 matches), avaient déjà dynamité les ZSC Lions le 26 novembre dernier en quarts de finale (6-3). Passeront-ils aussi la défense seelandaise à la moulinette dimanche après-midi?

Gary Sheehan, le coach d'une formation jurassienne qui s'est spécialisée, depuis l'instauration de la Coupe de Suisse, à faire tomber une à une les équipes de l'élite (cinq victoires en neuf confrontations), ne tarit pas d'éloges au sujet de son duo de magiciens et notamment lorsqu'il est question de son meneur de jeu, Philip-Michaël Devos, un attaquant qui pourrait atteindre la barre des 100 points en championnat cette saison. «Devos prend davantage ses responsabilités et tire plus souvent au but. C'est sa 5e saison au HCA et il a toujours été au top, parmi les meilleurs compteurs de la ligue. A 29 ans, il se trouve dans ses meilleures années.» Tout comme son compère Hazen.

Les clubs de l'élite sceptiques

Les deux attaquants sont encore sous contrat avec le HCA mais possèdent une clause de sortie pour la National League. Une grande performance de leur part face au HCB en Coupe de Suisse suffirait-elle à lever les derniers doutes quant à leur capacité de performer également dans une équipe de National League? Si les noms des deux joueurs ont été évoqués du côté de Langnau en vue du prochain exercice, Hazen et Devos n'ont suscité jusqu'ici qu'un intérêt poli en provenance de l'élite.

Une certitude toutefois, les deux Québécois voudront certainement démontrer qu'ils n'ont rien à envier à beaucoup de mercenaires de National League. Pouliot, Rajala et Schneider, les trois attaquants du HC Bienne, sont avertis: il risque bien d'y avoir des étincelles lorsque Devos et Hazen seront sur la glace ce dimanche après-midi!

Ton opinion