Actualisé 17.05.2018 à 16:51

ManifestationBienne: flashmob anti-autoroute!

Rabroués par le canton, les opposants au contournement prévu à l’ouest de la ville se sont exprimé devant le Conseil de Ville, qui siège dès 18h.

par
Vincent Donzé
1 / 17
Ils sont venus à vélo en actionnant la sonnette et en maniant un sifflet, des cymbales, un tourniquet et tout ce qui fait du bruit pour dire que « le canton de Berne s'obstine dans sa folie autoroutière ». Les manifestants répondaient ce soir à Bienne à l'appel du mouvement «Axe ouest: pas comme ça» pour exprimer leur colère face aux deux jonctions à ciel ouvert prévues au centre-ville dans le projet de contournement autoroutier, côté lac.

Ils sont venus à vélo en actionnant la sonnette et en maniant un sifflet, des cymbales, un tourniquet et tout ce qui fait du bruit pour dire que « le canton de Berne s'obstine dans sa folie autoroutière ». Les manifestants répondaient ce soir à Bienne à l'appel du mouvement «Axe ouest: pas comme ça» pour exprimer leur colère face aux deux jonctions à ciel ouvert prévues au centre-ville dans le projet de contournement autoroutier, côté lac.

Le Matin/Vincent Donzé
Ils sont venus à vélo en actionnant la sonnette et en maniant un sifflet, des cymbales, un tourniquet et tout ce qui fait du bruit pour dire que « le canton de Berne s'obstine dans sa folie autoroutière ». Les manifestants répondaient ce soir à Bienne à l'appel du mouvement «Axe ouest: pas comme ça» pour exprimer leur colère face aux deux jonctions à ciel ouvert prévues au centre-ville dans le projet de contournement autoroutier, côté lac.

Ils sont venus à vélo en actionnant la sonnette et en maniant un sifflet, des cymbales, un tourniquet et tout ce qui fait du bruit pour dire que « le canton de Berne s'obstine dans sa folie autoroutière ». Les manifestants répondaient ce soir à Bienne à l'appel du mouvement «Axe ouest: pas comme ça» pour exprimer leur colère face aux deux jonctions à ciel ouvert prévues au centre-ville dans le projet de contournement autoroutier, côté lac.

Le Matin/Vincent Donzé
Ils sont venus à vélo en actionnant la sonnette et en maniant un sifflet, des cymbales, un tourniquet et tout ce qui fait du bruit pour dire que « le canton de Berne s'obstine dans sa folie autoroutière ». Les manifestants répondaient ce soir à Bienne à l'appel du mouvement «Axe ouest: pas comme ça» pour exprimer leur colère face aux deux jonctions à ciel ouvert prévues au centre-ville dans le projet de contournement autoroutier, côté lac.

Ils sont venus à vélo en actionnant la sonnette et en maniant un sifflet, des cymbales, un tourniquet et tout ce qui fait du bruit pour dire que « le canton de Berne s'obstine dans sa folie autoroutière ». Les manifestants répondaient ce soir à Bienne à l'appel du mouvement «Axe ouest: pas comme ça» pour exprimer leur colère face aux deux jonctions à ciel ouvert prévues au centre-ville dans le projet de contournement autoroutier, côté lac.

Le Matin/Vincent Donzé

Ils sont venus à vélo en actionnant la sonnette et en maniant un sifflet, des cymbales, un tourniquet et tout ce qui fait du bruit pour dire que « le canton de Berne s’obstine dans sa folie autoroutière ». Les manifestants répondaient ce soir à Bienne à l’appel du mouvement «Axe ouest: pas comme ça» pour exprimer leur colère face aux deux jonctions à ciel ouvert prévues au centre-ville dans le projet de contournement autoroutier, côté lac.

Motif du mécontentement: le canton a rejeté cette semaine le projet alternatif de l'A5, jugé plus cher et moins efficace que le tracé officiel. Un constat qui émane des experts de la Confédération et du canton de Berne, après l’analyse de la variante présentée.

Le mouvement «Axe ouest: pas comme ça» estime qu'il est possible de réaliser le contournement Ouest de Bienne par l'A5 en renonçant aux deux jonctions à ciel ouvert au centre-ville afin de préserver le patrimoine bâti. Son modèle prévoit aussi la construction d'un tunnel de cinq kilomètres longeant la gare et le lac.

«C’est la fête du mensonge», a commenté le conseiller de ville radical Peter Bohnenblust, président de la section régionale du TCS. Sans les nouvelles jonctions« Bienne Centre» et «Faubourg du Lac», le volume du trafic resterait à ses yeux très important dans les quartiers à proximité du lac. L'ouverture des 2,3 km du contournement Ouest n'est pas prévue avant 2035. Les coûts de ce tracé sont budgétisés à quelque 2,2 milliards de francs.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!