Hockey sur glace - Bienne n’a fait qu’une bouchée de Genève
Publié

Hockey sur glaceBienne n’a fait qu’une bouchée de Genève

Les Aigles, beaucoup trop légers, ont sombré sur la glace du leader bernois.

par
Grégoire Surdez
(Bienne)
En ouvrant le score, Damien Brunner a mis son équipe sur orbite.

En ouvrant le score, Damien Brunner a mis son équipe sur orbite.

freshfocus

Il n’y a pas vraiment eu photo entre un leader à qui tout sourit et une équipe de GE Servette amputée et dépitée. Il n’a fallu que 5 minutes pour comprendre que ce n’était pas encore ce soir que les Aigles retrouveraient un peu de baraka. Sur le premier jeu de puissance, Rathgeb s’avance vers Stéphane Charlin qui bouche son angle et dévie le puck qui atterrit sur un Marco Maurer d’une passivité suspecte. Dans son dos en embuscade, Damien Brunner a eu fin nez, une fois de plus, et a pu ouvrir le score en toute tranquillité.

Alors qu’il aurait fallu tenir le plus longtemps possible pour instiller un début de doute dans les têtes seelandaises, les Aigles ont ouvert les vannes en multipliant une fois encore les erreurs individuelles. Beaucoup trop court défensivement, patinant toujours avec un temps de retard, les hommes de Pat Emond, ou ce qu’il en reste, ne se sont jamais donné la possibilité de ne ramener ne serait-ce qu’un seul point de leur déplacement à la Tissot Arena. Après la passivité de Maurer, la légèreté de Joël Vermin a précipité la chute des Genevois. Le futur bernois qui devrait être exemplaire en cette période de disette et en l’absence de si nombreux leader, multiplie les sorties insuffisantes, ou suffisantes, c’est selon.

A Bienne, en revanche, tout rigole. Même sans Cunti, Haas ni Hofer, Anti Törmänen surfe sur une vague qui emporte tout sur son passage. Sept matches, autant de victoires et un fauteuil de leader qu’il convient de saluer. Quand tout roule, tout roule. Même le vieux Beat Forster semble avoir retrouvé les jambes de ses meilleures années davosiennes et s’est offert quelques séquences de slalom géant dans la zone défensive des Aigles. Avec une facilité qui en dit long sur l’état des forces en présence.Il n’y avait vraiment pas photo

Bienne - GE Servette 6-0 (2-0 3-0 1-0)

Tissot Arena.4461 spectateurs Arbitres: MM. Lemelin, Hürlimann, Wolf, Fuchs.

Buts: 5e Brunner (Rathgeb / 5c4) 1-0. 17e Hügli (Yakovenko) 2-0. 25e Lööv (Froidevaux, Rathgeb) 3-0. 34e Schläpfer (Stampfli) 4-0. 39e Yakovenko (Kohler, Hügli) 5-0. 58e Rathgeb (Sallinen, Rajala / 5c4) 6-0.

Bienne: Van Pottelberghe; Rathgeb, Lööv; Yakovenko, Grossmann; Stampfli, Forster; Schneeberger; Hischier, Schläpfer, Rajala; Kessler, Sallinen, Hügli; Brunner, Karaffa, Künzle; Kohler, Froidevaux, Beglieri; Garessus. Entraîneur: A. Törmänen.

GE Servette: Charlin; Jacquemet, Tömmernes; Le Coultre, Maurer; Völlmin, Smons; Ugazzi; Vouillamoz, Winnik, Miranda; Vermin, Filppula, Smirnovs; Moy, Jooris, Patry; Antonietti, Berthon, Riat; Cavalleri. Entraîneur: P. Emond.Pénalités: 4x2’ contre Bienne; 7x2’ contre GE Servette.

Notes: Bienne sans Haas, Cunti, Hofer (blessés); Genève sans Descloux, Mercier, Karrer, Rod, Pouliot, Richard, (blessés).

Votre opinion