Hockey sur glace – Bienne relève la tête dans l’Emmental
Publié

Hockey sur glaceBienne relève la tête dans l’Emmental

Le HC Bienne a mis un terme à sa série négative en l’emportant 5-2 à Langnau vendredi soir. Il a par contre perdu dans l’affaire son attaquant Michael Hügli, touché au pied.

par
Julien Boegli
(Langnau)
Mike Künzle vient d’ouvrir la marque pour les Biennois.

Mike Künzle vient d’ouvrir la marque pour les Biennois.

Martin Meienberger/freshfocus

Un mauvais derby entre voisins bernois: c’est en ces termes que peut se résumer la rencontre de vendredi à l’Ilfis. Entre des Emmentalois en fond de classe et des Seelandais vaincus lors de leurs trois précédents duels, pouvait-on réellement s’attendre à un récital? Sans doute pas. Mais à un peu mieux, tout de même…

Pour le HC Bienne, ce déplacement dans l’Emmental semblait en tout cas s’inscrire dans la lignée de ses deux récents échecs concédés contre Zurich et GE Servette, deux prestations à la fadeur extrême. La première période prendra assurément une place de choix dans le musée des horreurs de National League au terme de l’exercice. Un jeu morcelé (dix arrêts lors des six premières minutes) et pas une séquence construite. Mais une réussite, tout de même, œuvre de Mike Künzle après quatre minutes.

Puisque les artistes n’étaient pas dans un soir de grande inspiration, l’ailier zurichois a fait valoir ses compétences poly sportives pour donner l’avantage à son équipe. C’est qu’à côté de sa pratique professionnelle, le numéro 73 s’adonne également au tennis, dont il est un redoutable joueur. Il sort d’ailleurs régulièrement champion du tournoi interne organisé par le EHCB.

Alors, lorsqu’un puck aérien s’est présenté à lui, en embuscade juste devant Robert Mayer, Künzle l’a redirigé un peu à la façon d’un coup droit – un geste légal de l’avis du corps arbitral – en direction de sa canne, puis l’a propulsé au fond des filets. Comme quoi, ça aide la polyvalence.

Avec patience

Dans ce contexte plutôt ennuyeux, les visiteurs n’ont pas eu besoin de déverser toute leur énergie sur la glace pour maintenir leur maigre avantage. Ils ont patienté le temps qu’il a fallu, soit une bonne demi-heure, avant de forcer la décision. En fin de tiers médian, Toni Rajala a fait parler la poudre à deux reprises. D’abord d’une lourde frappe prise depuis la droite du but emmentalois, à la réception d’une transversale adressée par Luca Hischier. Puis d’un autre envoi violent, un coup «rajalesque» envoyé depuis la gauche suite à une généreuse relance accordée par Robert Mayer, qui cédera dans l’enchaînement sa place à Ivars Punnenovs.

À 0-3 après 40 minutes, la cause était entendue. Ce d’autant plus que le HC Bienne a encore accentué son avance (Lööv et Künzle pour le doublé) avant que Langnau ne sauve l’honneur sur le tard.

Toujours cinquième du classement, Bienne recevra le leader FR Gottéron samedi sans Michael Hügli. Le futur lausannois s’est blessé à pied après avoir réceptionné un tir adverse en cours de deuxième période.

Langnau – Bienne 2-5 (0-1 0-2 2-2)

Votre opinion