Urbanité: Bienne remise ses palettes de la discorde

Actualisé

UrbanitéBienne remise ses palettes de la discorde

Les «îlots d'été» et la «Robert Walser Sculpture» sont démontés au soulagement des automobilistes en quête de places de parc.

par
lematin.ch
1 / 7
Les «îlots d'été» posés sur les places de parc sont démontés dans les rues de Bienne.

Les «îlots d'été» posés sur les places de parc sont démontés dans les rues de Bienne.

V.Dé
Sous les tapis synthétiques, des palettes, encore des palettes, toujours des palettes.

Sous les tapis synthétiques, des palettes, encore des palettes, toujours des palettes.

V.Dé
Lundi matin, sur le canal de la Suze, les cantonniers pouvaient tout emporter, sauf les pastilles colorées peintes sur le bitume.

Lundi matin, sur le canal de la Suze, les cantonniers pouvaient tout emporter, sauf les pastilles colorées peintes sur le bitume.

V.Dé

Tout l'été, l'image de Bienne s'est réduite à ses palettes, placées au centre de toutes les discussions et de toutes les querelles. Les palettes qui ont formé le socle de la «Robert Walser-Sculpture» aménagée devant la gare par l'artiste Thomas Hirschhorn et celles qui nivelait la chaussée à hauteur de trottoir pour les «îlots d'été», un mobilier urbain testé pendant une saison.

Comme souvent à Bienne, tout ce qui empêche les automobilistes de parquer leur voiture est vertement critiqué par Mario Cortesi, l'influent éditeur de l'hebdomadaire gratuit «Biel Bienne». Le débat a fait rage, mais l'oeuvre d'art autant que les espace de détente ont ravi une frange de la population.

Intervention parlementaire

Lundi matin, la place de la Gare était sur le point d'être restituée à la circulation, même si le débat sur son utilisation sera relancé par une intervention parlementaire: l'architecte Urs Külling (PS) réclame une réflexion sur la gestion de cet espace public, la suppression du parking au profit des piétons n'ayant pas provoqué le chaos redouté par certains.

Si l'«Exposition suisse de sculpture» n'a aucune intention d'occuper à nouveau la place de la Gare, une réflexion sera menée au sujet des« îlots d'été», à la lumière des commentaires qui ont été déposés dans les boîte à lettres disposées à cet effet.

Ton opinion