Centenaire: Bienne se penche sur l'école qui perd sa molasse
Actualisé

CentenaireBienne se penche sur l'école qui perd sa molasse

Le temps d'une rénovation impérative est venu pour le bâtiment chargé d'histoire. Pour ce faire, la municipalité compte soumettre au peuple un crédit de 18 millions de francs.

par
LeMatin.ch
1 / 7
Une marquise de bois protège les passants des chutes de pierres.

Une marquise de bois protège les passants des chutes de pierres.

VDé
Les dégâts sont visibles aussi bien à l'extérieur...

Les dégâts sont visibles aussi bien à l'extérieur...

VDé
...qu'à l'intérieur du collège de la rue Général-Dufour.

...qu'à l'intérieur du collège de la rue Général-Dufour.

VDé

Cinq fois centenaire dans certaines parties, l'École Dufour fait tache à Bienne. Conséquence d'un entretien lacunaire, sa molasse tombait sur un trottoir qu'il a fallu protéger par le truchement d'une marquise. Le temps presse et face à un édifice protégé, les autorités n'avaient plus le choix: «Ce bâtiment doit être conservé», indiquent-elles aujourd'hui.

Sa structure étant jugée «globalement en bon état», il sera possible «de conserver le bâtiment en le rénovant de façon mesurée». Le projet du Conseil municipal consiste à soumettre en votation populaire un crédit de 18,35 millions, le 17 mai prochain.

Un peu d'histoire? La partie «Dufour Est» a été construite en 1454 par les hospitaliers de Saint-Jean. Le cloître a été transformé en hospice, puis en hôpital et enfin en école en 1817. La dernière rénovation remonte à 1907.

Robert Walser

Une plaquette stipule qu'en 1888, l'écrivain Robert Walser récemment honoré par l'artiste contemporain Thomas Hirschhorn «alla ici au gymnase», mais ses parent l'en ont retiré en 1892, pour des raisons financières.

Après les travaux de rénovation, la partie «Dufour Est» continuera à être utilisée pour des domaines liés à la scolarité. Il est prévu de commencer les travaux au printemps 2021 pour les terminer à la rentrée scolaire d’août 2022.

Vincent Donzé

30 millions à Neuchâtel

À Neuchâtel, la Ville prévoit d'investir 30 millions pour rénover le collège des Parcs, inauguré en 1914. Lundi prochain, le Conseil général se prononcera sur l'organisation d'un concours d'architecture et l'élaboration d'un avant-projet pour 450 000 francs. Le chantier devrait démarrer à l'été 2021 et durer deux ans, ce qui nécessitera la relocalisation de 400 élèves répartis dans 21 classes.

Votre opinion