Hockey sur glace - Bienne s’incline face à son concurrent direct
Publié

Hockey sur glaceBienne s’incline face à son concurrent direct

Les Bernois ont été battus après les tirs au but (2-3) par Zurich, qui les devance d’un point à la 4e place.

par
Grégoire Surdez
(Bienne)
Face à face entre le gardien zurichois Jakub Kovar et le Biennois Fabio Hofer, vendredi soir sur la glace de la Tissot Arena.

Face à face entre le gardien zurichois Jakub Kovar et le Biennois Fabio Hofer, vendredi soir sur la glace de la Tissot Arena.

Pascal Muller/freshfocus

Un dernier coup de collier avant la longue pause olympique. Le HC Bienne n’échappe pas un calendrier démentiel qui a encore été densifié par la crise du Covid, L’enjeu est pourtant d’importance pour les hommes d’Antti Törmänen qui ont l’objectif clair de consolider leur place dans le top 4. Cela commençait donc ce vendredi avec la réception de Zurich, le dernier concurrent direct capable de lui chiper cette place qui garantit l’avantage de la glace jusqu’au demi-finales lors des play-off. Cela continuera samedi soir à Genève contre l’équipe en feu de 2022.

Grönborg a su fédérer ses stars

Un sacré week-end donc. Bienne a eu le bon goût de rentrer dans le match avec la détermination nécessaire pour calmer les ardeurs d’une équipe qui n’est pas en reste depuis quelques semaines. Après quelques turbulences, Rikard Grönborg a su fédérer ses stars et le grand favori du championnat monte lentement mais sûrement en puissance. Huit victoires lors des dix derniers matchs et une arrivée dans les buts du tchèque Jakub Kovar qui a fait du bien, ça vous pose une équipe.

C’est pourtant bien Bienne qui pris un léger ascendant, se créant des chances de buts avec ses quatre lignes offensives. Le collectif Biennois a fait merveille pour imprimer un rythme d’enfer. Mais c’est bien un exploit individuel qui a débloqué la situation avec un solo de toute beauté de Tino Kessler, à la fois dans l’intention et dans la conclusion. L’ancien junior du HC Davos prend cette saison une nouvelle dimension. Arrivé en catimini pendant l’hiver 2019-2020 (12 matchs), il avait ensuite connu une dernière saison correcte (36 matchs / 7 points). Rien à voir avec sa production actuelle puisqu’il a déjà franchi le plateau des 20 points en 39 matchs.

Jakub Kovar, un gardien de qualité

Bienne ne carbure donc pas uniquement grâce à ses routiniers. Malgré une domination plus marquée lors de la deuxième période, les Bernois n’ont pas réussi à faire le break. Ils faut dire qu’ils se sont heurtés un un Jakub Kovar qui a tout pour être un gardien avec qui on va chercher un titre. Le frère du zougois Jan a clairement maintenu son équipe dans le le match lors de la période médiane. Et permis, de fait, à Sven Andrighetto d’égaliser à la 36e. Sur ce coup-là, il faut aussi donner du crédit à Denis Malgin qui est allé frotter dans la bande pour récupérer la rondelle. L’artiste sait aussi mettre les mains dans le cambouis…

Bien revenus dans le match, les Zurichois ont ensuite profité de leur second jeu de puissance pour passer l’épaule sur un tir de la bleue de Maxime Noreau. De quoi fouetter l’orgueil des artistes Luca Cunti et Damien Brunner qui se sont associés pour concocter le bijou de la soirée synonyme d’égalisation (48e). Malgré ce coup d’éclat, ce sont les Zurichois qui ont fini fort, manquant de très peu la victoire dans le temps réglementaire à plusieurs reprises.

Chacun s’est donc contenté d’un point mérité et le bonus est tombé dans l’escarcelle de Zurich après la séance de tirs aux buts à rallonge (18 tirs aux buts!).

Bienne - ZSC Lions 2-3 tab (1-0 0-1 1-1)

Votre opinion