Libre-échange: Bilan positif de l'accord entre la Suisse et la Chine
Publié

Libre-échangeBilan positif de l'accord entre la Suisse et la Chine

Les plaintes concernant les obstacles bureaucratiques en Chine n'ont en revanche rien à voir avec l'accord de libre-échange.

Johann Schneider-Ammann veut s'entretenir avec le président chinois Xi Jinping d'une extension de l'accord de libre-échange.

Johann Schneider-Ammann veut s'entretenir avec le président chinois Xi Jinping d'une extension de l'accord de libre-échange.

Keystone

Le ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann veut profiter de la venue du président chinois pour discuter de l'extension de l'accord de libre-échange existant entre Berne et Pékin. La question des droits de l'homme sera également abordée.

Dans le cadre des discussions sur les relations commerciales entre les deux pays, on pourrait venir «assez rapidement sur les thèmes de la durabilité et des droits de l'homme», a affirmé Johann Schneider-Ammann sur les ondes de la radio alémanique SRF.

Ces questions seront abordées lors de la visite en Suisse du président Xi Jinping. L'extension de l'accord de libre-échange existant entre la Chine et la Suisse sera aussi discutée. Aucune négociation concrète n'aura toutefois lieu.

«Quand un chef d'Etat effectue une visite officielle, il n'y a pas de négociation séparée. Nous allons signer un certain nombre de protocoles d'entente», explique le conseiller fédéral.

Xi Jinping à Davos

Entré en vigueur en juillet 2014, l'accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine fait l'objet d'une évaluation tous les deux ans. Le ministre de l'économie en tire un bilan positif. «Cela en valait certainement la peine», relève Johann Schneider-Ammann.

L'accord a permis de réduire les droits de douane. Les plaintes concernant les obstacles bureaucratiques en Chine n'ont en revanche rien à voir avec l'accord de libre-échange, ajoute le chef du Département fédéral de l'économie.

Le président chinois Xi Jinping participera au Forum économique mondial (WEF) de Davos, a annoncé mardi le ministère des Affaires étrangères. C'est une première pour un président chinois, à l'heure où Pékin entend affirmer son rôle sur la scène internationale. M. Xi effectuera une visite d'Etat en Suisse à partir de dimanche.

(ats)

Votre opinion