Actualisé 13.03.2019 à 19:21

InsoliteBilinguisme à Bienne: il y a comme un hic

Dans la seule commune suisse officiellement bilingue, la signalisation officielle n'est pas toujours bien traduite.

par
Vincent Donzé
Le panneaux «Vielle Ville» n'ont toujours pas été remplacés.

Le panneaux «Vielle Ville» n'ont toujours pas été remplacés.

DR

L'hebdomadaire «Biel Bienne» a brocardé la municipalité de Biel/Bienne: à quoi sert de fustiger des panneaux autoroutiers négligeant le bilinguisme quand les siens sont mal traduits? L'exemple fourni, c'est l'indication «Vielle Ville» signalée aux usagers en provenance de Neuchâtel.

«C’est ce qui s’appelle tomber dans le panneau», a estimé l'hebdomadaire bilingue. Une semaine après cette remarque, les panneaux «Vielle Ville» n'ont toujours pas été remplacés.

Dans le même sens

Constatant que les traductions approximatives vont toujours dans le même sens – de l'allemand au français – «Le Matin» signale la plaquette «Garderobe enseignans» vissée dans l'école primaire des Prés Walker.

Enseignans, gnangnan, mais admettons que l'erreur est humaine et qu'elle n'est pas à comparer avec la volonté affichée par l'Office fédéral des routes de ne mentionner que Biel, sous prétexte que la dénomination officielle Biel/Bienne détourne l'attention par sa longueur.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!