Actualisé 30.10.2019 à 15:47

ConflitBilinguisme: Bienne a corrigé son erreur, mais le débat est relancé

La Ville avait énervé les Romands en écrivant deux fois «Laure-Wyss Esplanade». Mais la nouvelle plaque «Esplanade Laure-Wyss» déçoit les Alémaniques...

par
lematin.ch
La nouvelle version remplace la «Laure-Wyss Esplanade» dédoublée.

La nouvelle version remplace la «Laure-Wyss Esplanade» dédoublée.

V.Dé

Dur d'être bilingue! Bienne en a fait l'expérience avec sa plaque «Laure-Wyss Esplanade» dédoublée qui a énervé les Romands. Mais après la correction en «Esplanade Laure-Wyss», c'est au tour des Alémaniques de grincer les dents.

Derrière la Coupole du Centre autonome de jeunesse, le nouvel espace vert rend hommage à une journaliste et écrivaine. Mais dans la première mouture, «le français est à nouveau mis à mal», comme le déplorait Virginie Borel, directrice du Forum du bilinguisme. L'intitulé en allemand subissait aussi une entorse: il aurait fallu écrire «Esplanade-Laure-Wyss».

Trait d'union

La nomenclature a ses règles en français, qui imposent un trait d'union entre le prénom et le nom. «Esplanade Laure-Wyss»: la version finale n'est écrite qu'une fois pour les deux langues. C'est une première pour Bienne.

Sur les réseaux sociaux, le débat fait rage, en allemand. «Ça me plaît davantage, mais le trait d'union est-il nécessaire?», s'interroge une internaute. «En français oui, en allemand non...», lui répond un journaliste. Même Virginie Borel n'est pas convaincue: «Le bilinguisme fait défaut», écrit-elle en allemand.

Il y a également quelqu'un pour proposer la traduction allemande «Laure Wyss-Esplanade» et quelqu'un d'autre pour demander «Laure Wyss Esplanade». Une internaute propose la version bilingue «Esplanade Laure-Wyss» et «Esplanade-Laure-Wyss».

Dur-dur...

Vincent Donzé

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!