Football: Binggeli: «Ça m'ennuie qu'il ne regrette rien»
Publié

FootballBinggeli: «Ça m'ennuie qu'il ne regrette rien»

Le président de NE Xamax-FCS Christian Binggeli, qui a lui aussi vécu des jours pénibles, revient sur le geste de Constantin sur Fringer.

par
Renaud Tschoumy
Keystone

Président de NE Xamax-FCS, Christian Binggeli a vécu des jours pénibles après l'élimination en Coupe de son club à Echallens. «Ça m'a fait mal, très mal, dit-il. Ce qu'on n'a pas dit de nous sur les réseaux sociaux...» A tel point qu'il s'est fendu d'une lettre ouverte bien sentie mercredi.

Il peut donc comprendre qu'un président puisse en avoir ras-le-bol. «C'est dur de ne pas s'énerver en certaines circonstances, poursuit Binggeli. Mais on ne règle pas un conflit avec des coups. C'est pas l'image qu'on doit donner d'un président d'un grand club.»

Ce que le président neuchâtelois ne comprend pas, c'est l'opiniâtreté de Constantin. «Ce qui m'a ennuyé, c'est que Christian n'ait éprouvé aucun regret après coup. Un coup de sang, cela peut arriver. Je peux le comprendre, voire l'admettre. Mais après une nuit, je ne tolère pas qu'on en remette une couche. Nous sommes les représentants du foot suisse, on ne peut pas montrer cela à nos jeunes.»

Votre opinion