Publié

FootballBinggeli sur Henchoz: «Nos rapports sont excellents»

Avant la venue de Zurich mardi soir, le président de NE Xamax évoque le retour de Stéphane Henchoz, qu’il n’avait pas conservé la saison dernière.

par
Sport-Center
Stéphane Henchoz et Christian Binggeli sont à nouveau réunis.

Stéphane Henchoz et Christian Binggeli sont à nouveau réunis.

Christian Binggeli, quel est votre regard sur la situation de NE Xamax?

Nous avons devant nous huit matches pour nous maintenir. Etant donné les résultats difficiles (4 défaites consécutives et une dernière place au classement), nous avons convenu qu’il fallait un électrochoc. Trois rencontres importantissimes se profilent (Zurich mardi soir, Thoune dimanche, Sion mercredi prochain). Nous ne pouvons pas nous permettre de nous rater. Monsieur Magnin a fait du bon travail. J’ai un pincement au coeur. Mais c’est la loi du sport.

NE Xamax a fait appel à Stéphane Henchoz, que vous n’aviez pas conservé au terme de la saison dernière, malgré une première opération sauvetage réussie sous sa houlette...

Tout le monde croit qu’il peut y avoir de la rancune entre nous. Ce n’est pas le cas. A l’époque, nous nous étions assis autour d’une table. Je m’étais expliqué. Et puis, nous sommes restés en contact. N’oubliez pas que je lui ai aussi donné sa chance (pour remplacer Michel Decastel en février 2019). Après, nous avions décidé d’engager un formateur en vue de l'exercice 2019-2020 et j’avais déjà donné ma parole à Monsieur Magnin... Maintenant, Monsieur Henchoz a l’opportunité de continuer sa mission chez nous. Il est la personne la plus à même de nous sauver. Il connaît très bien l’équipe et les joueurs. Et je vous garantis que nos rapports sont excellents.

Regrettez-vous vos choix passés?

Ce que je regrette, c’est de ne pas avoir donné l’équipe qu’il fallait à Monsieur Magnin. Avec du recul, je me dis que nous aurions dû faire différemment. Nous souhaitions mettre en avant la jeunesse. Nous voulions un formateur. Mais il fallait davantage de joueurs de classe dans l’effectif. Sur ce point, nous avons fait faux.

Avez-vous participé à la décision de changer d’entraîneur, ou le propriétaire - Jean-François Collet - est-il lui seul à l’origine du retour de Stéphane Henchoz?

Avec Jeff, nous travaillons ensemble. A part ça, il était en vacances et je suis allé moi-même parler à Monsieur Magnin... Après, bien sûr que Jeff a le dernier mot; c’est lui qui paie. D’ailleurs, si j’étais encore propriétaire, nous n’aurions pas eu les moyens d’engager les renforts qui sont arrivés récemment et nous n’aurions pas pu nous permettre d’écarter Monsieur Magnin (au bénéfice d’un contrat valable jusqu’en 2021).

Jérôme Reynard

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!