Cyclisme: Bissegger débloque son compteur chez les pros
Actualisé

CyclismeBissegger débloque son compteur chez les pros

Stefan Bissegger a remporté le contre-la-montre de Paris-Nice (14,4 km) autour de Gien et s’est emparé du maillot jaune. Le Thurgovien de 22 ans a signé sa première victoire au plus haut niveau.

par
Robin Carrel
Le Suisse a devancé de moins d’une seconde son premier concurrent, le Français Rémi Cavagna.

Le Suisse a devancé de moins d’une seconde son premier concurrent, le Français Rémi Cavagna.

AFP

Quel exploit réussi par celui qui avait été sacré champion du monde de poursuite juniors en 2016 à Aigle! Stefan Bissegger a signé mardi autour de Gien, dans le Centre-Val de Loire, la confirmation de son talent, lui qui brillait aussi bien sur piste (5 titres de champion de Suisse chez les grands, déjà) que sur la route (médaillé dargent du championnat dEurope du contre-la-montre espoirs), depuis six ans déjà.

Plus vite que le TGV

Lors du chrono de la «Course au soleil», le vrai début de saison des courses à étapes du calendrier du World Tour, Stefan Bissegger a damé le pion aux plus grands spécialistes mondiaux de lexercice chronométré. Le Thurgovien, nommé espoir suisse de lannée en 2019, a devancé le «TGV de Clermont» Rémi Cavagna de huit dixièmes, le vainqueur du dernier Tour dEspagne Primoz Roglic de six secondes et le grand espoir américain Brandon McNulty de neuf secondes.

«Etre devant tous ces coureurs me rend heureux. Cest la première fois que je prends un tel maillot, alors que je dispute seulement ma deuxième grande course à étapes chez les grands. Ce résultat veut dire beaucoup pour moi, parce que j’ai travaillé très dur pour atteindre ce niveau-là», a dit le Suisse au micro de France Télévisions. «Je suis encore assez jeune et c’est bon de pouvoir montrer ce que je vaux. Le tracé était technique et le fait que je m’entraîne énormément avec le vélo de contre-la-montre m’a aidé. Finalement, ce parcours me convenait très bien.»

AFP

Passé pro lété dernier, le jeune Helvète a la gagne dans le sang. Lors de la saison 2019, sous le maillot de léquipe de Suisse, il avait laissé poindre son talent sur des épreuves de second rang en gagnant notamment la première étape du Tour de lAin, une levée de la New Zealand Cycle Classic, mais aussi sur le Tour du Jura et la Course de la Paix. Il avait levé les bras pour la première fois chez les jeunes en 2015 déjà, au terme de la troisième étape du Pays de Vaud.

Éclatante confirmation

Plus quune révélation, cest plutôt une magnifique confirmation pour le coureur de la formation «EF Education-Nippo». A peine avait-il posé une pédale chez les grands lété dernier quil a commencé à performer. Il a notamment terminé troisième des championnats de Suisse du contre-la-montre, avant de monter sur le podium de la troisième étape du costaud BinckBank Tour en octobre. Cette année, il avait déjà impressionné sur le chrono de lUAE Tour, finissant deuxième, quatorze secondes derrière limbattable Filippo Ganna.

Le Suisse sera donc en jaune ce mercredi, mais la quatrième étape de ce Paris-Nice ne devrait pas lui permettre de conserver son bien plus dune journée. Le peloton sattaquera en effet à une étape très vallonnée, avec près de 3500 mètres de dénivelé sur les 188 kilomètres au programme. Larrivée sera jugée au sommet vers Chiroubles, dont la montée est classée en première catégorie (7,3 km à 6%).

Votre opinion

5 commentaires