FIFA: Blatter s'est mis au travail pour mettre en place les réformes

Publié

FIFABlatter s'est mis au travail pour mettre en place les réformes

Le président démissionnaire de la FIFA annonce dans un communiqué s'être penché sur les réformes de l'organisation.

1 / 150
L'ex-président de l'UEFA a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l'Homme, après sa condamnation à quatre ans de suspension pour avoir reçu deux millions de francs de Sepp Blatter, à l'époque président de la Fifa. (Mercredi 24 janvier 2018)

L'ex-président de l'UEFA a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l'Homme, après sa condamnation à quatre ans de suspension pour avoir reçu deux millions de francs de Sepp Blatter, à l'époque président de la Fifa. (Mercredi 24 janvier 2018)

Keystone
«J'ai toujours fait mon job de la meilleure manière possible», a déclaré Jérôme Valcke devant les juges du Tribunal arbitral du sport de Lausanne. (Mercredi 11 octobre 2017)

«J'ai toujours fait mon job de la meilleure manière possible», a déclaré Jérôme Valcke devant les juges du Tribunal arbitral du sport de Lausanne. (Mercredi 11 octobre 2017)

AFP
Jérome Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA,se rendra  mercredi à Lausanne pour contester devant le Tribunal arbitral du sport sa suspension de dix ans.  (Mardi 10 octobre 2017)

Jérome Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA,se rendra mercredi à Lausanne pour contester devant le Tribunal arbitral du sport sa suspension de dix ans. (Mardi 10 octobre 2017)

AFP

Sepp Blatter a annoncé qu'il s'était mis au travail afin de «mettre en place des réformes significatives de l'administration et de la structure de la FIFA».

Selon un communiqué, le Valaisan s'est attelé à cette tâche en compagnie de Domenico Scala, le président du comité d'audit et de conformité de l'instance.

«Nous avons eu une bonne et constructive réunion avec M. Scala, afin de bâtir un cadre d'action et un calendrier», a dit Sepp Blatter, cité dans le communiqué. «Je veux un programme complet de réformes et je suis bien conscient que seul le congrès de la FIFA peut voter ces réformes. Quant au Comité exécutif, son rôle est de partager la responsabilité de mener à bien ce processus», a-t-il ajouté.

Sepp Blatter a annoncé mardi qu'il renonçait à son cinquième mandat à la tête de la FIFA, secouée par plusieurs affaires de corruption. Un Congrès extraordinaire se tiendra à Zurich entre décembre 2015 et mars 2016 pour désigner un successeur à celui qui dirigeait l'instance depuis 1998.

(si)

Ton opinion