Raté: «Blessé et sujet au vertige», il frime sur Insta et perd son procès

Actualisé

Raté«Blessé et sujet au vertige», il frime sur Insta et perd son procès

Un bodybuildeur anglais a vu ses espoirs d'indemnisation s'envoler quand les juges ont découvert des vidéos le montrant en pleine forme, sur Instagram.

Ben Bardsley en haut du Verti-Go, toboggan de 33 mètres de haut dans le parc Aqualandia, à Benidorm (Espagne).

Ben Bardsley en haut du Verti-Go, toboggan de 33 mètres de haut dans le parc Aqualandia, à Benidorm (Espagne).

Instagram

Victime d'un accident survenu durant l'été 2015, Ben Bardsley aurait pu obtenir plusieurs milliers de francs d'indemnisation s'il avait été un peu plus discret sur les réseaux sociaux.

L'Anglais de 38 ans, bodybuildeur et propriétaire d'une salle de sport, avait porté plainte contre la société Warrington Koi and Aquatics, qu'il avait mandatée pour creuser un étang dans son jardin. Alors qu'il inspectait les travaux, Ben Bardsley était accidentellement tombé dans la cavité .

Au tribunal, le culturiste avait affirmé être sujet à des vertiges et ne plus pouvoir soulever des charges importantes depuis son accident. Mais sa plainte a été considérée comme «absurde» et rejetée par le tribunal du comté de Manchester. En cause: des vidéos publiée par Ben Bardsley sur son compte Instagram, rapporte bbc.com.

Sur l'une d'elles, l'Anglais s'affiche tout sourire en train de descendre le Verti-Go, un toboggan de 33 mètres de haut situé dans le parc aquatique Aqualandia à Benidorm, au sud de l'Espagne.

Preuves médicales à l'appui, Ben Bardsley avait déclaré être tombé les bras tendus, ce qui lui a causé des blessures au cou et au dos. Conséquence: l'homme serait devenu incapable de soulever des poids et sujet à une anxiété des hauteurs.

Mais la compagnie d'assurance Aviva, qui représentait le fournisseur du bassin, s'est montrée méfiante et a demandé à ses avocats de poursuivre l'enquête. Ce qui a permis de découvrir plusieurs vidéos postées sur les réseaux sociaux, sur lesquelles le bodybuildeur est tout sauf en incapacité de soulever des poids.

Ben Bardsley a également publié une vidéo de lui, tout sourire, alors qu'il entre dans le toboggan Verti-Go. Ce dernier offre une chute de 3 secondes à plus de 100 km/h.

Représentant d'Aviva, Damian Rourke a déclaré que le préjudice subi par Ben Bardsley était estimé à environ 4500 livres sterling (env. 5600 francs). Mais le bodybuildeur a dû dire adieu a tout espoir d'indemnisation. Il a finalement été condamné à payer 14 000 livres sterling (env. 17 600 francs) de frais de justice.

Ton opinion