Actualisé

EmballagesBobst affiche un recul des ventes pour 2014

Le fabricant vaudois de machines pour la réalisation d'emballages a enregistré un chiffre d'affaires en recul de 4% l'an dernier, à 1,3 milliard de francs. Le groupe reste prudent pour 2015 en raison du franc fort.

Bobst reste prudent pour 2015

Bobst reste prudent pour 2015

Archives/photo d'illustration, Keystone

En raison du récent renforcement du franc, le fabricant vaudois de machines pour la réalisation d'emballages revoit ses prévisions à la baisse pour l'exercice en cours. Le groupe a par ailleurs annoncé ce mercredi 11 février un recul des ventes pour 2014.

Sur le seul deuxième semestre, le chiffre d'affaires est ressorti à 740 millions de francs, contre 560 millions au premier semestre, écrit mercredi la société sise à Mex (VD). Quant au résultat net consolidé, Bobst assure qu'il sera supérieur aux 27,7 millions annoncés début décembre dernier, à l'occasion de sa traditionnelle présentation de fin d'année.

Les ventes correspondent en revanche aux objectifs formulés à cette occasion. La direction avait évoqué une fourchette de 1,29 à 1,31 milliard de francs. Les recettes s'inscrivent cependant légèrement en dessous des expectatives des analystes interrogés par l'agence financière awp, qui l'avaient anticipé de 1,306 milliard (Vontobel) à 1,313 milliard (BCZ).

Amélioration en Europe

Dans le détail, les ventes de l'unité Sheet-fed (systèmes approvisionnés par feuilles), qui représente près de la moitié des revenus du groupe, sont restées stables par rapport à l'exercice précédent, à 639 millions de francs. La forte demande dans le secteur du carton ondulé a compensé une demande plus faible dans celui de la boîte pliante.

Le chiffre d'affaires du segment Web-fed (équipements alimentés par bobines) a de son côté chuté de 15,8% pour atteindre 283 millions de francs en 2014. Cette baisse est largement imputable à un recul de la demande concernant les machines spéciales et les lignes complexes. Enfin, le pilier Services et pièces détachées est resté stable à 377 millions.

Par région, les recettes ont progressé de 2% en Europe, à 602 millions de francs. Cette amélioration est principalement due à de meilleures ventes en Pologne, en Espagne et en Italie, tandis que la situation se dégradait en Russie, en Roumanie, en Allemagne et au Royaume-Uni.

Le chiffre d'affaires de la région Amériques s'est lui replié de 3,3% à 380 millions de francs. Alors que les ventes ont augmenté aux Etats-Unis, elles ont reculé dans d'autres pays, en premier lieu au Mexique et au Brésil.

Les revenus de l'Asie et de l'Océanie sont restés nettement en dessous de ceux de l'exercice précédent (-14,5%), à 282 millions de francs. Cela tient principalement à des ventes ponctuelles importantes comptabilisées en 2013 pour l'Indonésie, ainsi qu'à un ralentissement général en Chine.

Prévisions revues à la baisse

Grâce à de bonnes entrées de commandes pendant les derniers mois de 2014, Bobst a démarré 2015 avec un carnet de commandes un peu meilleur que celui de l'exercice précédent, souligne le groupe. Ce dernier prévoit par conséquent un bon taux d'utilisation des capacités de production pendant au moins le premier semestre de l'année.

L'abolition du taux plancher par la Banque nationale suisse (BNS) a toutefois eu un impact négatif significatif, relève Bobst. En tenant compte des taux de change actuels de 1,05 franc pour un euro, le fabricant de machines revoit ses prévisions de chiffre d'affaires à la baisse pour l'ensemble de l'année. Il devrait s'établir entre 1,15 et 1,23 milliard de francs, au lieu de 1,25 à 1,33 milliard précédemment.

Le groupe vaudois table désormais sur un résultat net supérieur à 15 millions de francs pour 2015. Cette nouvelle prévision n'inclut toutefois pas encore les effets de mesures en cours d'évaluation qui devraient limiter l'effet négatif des nouvelles conditions de taux de change sur les résultats du groupe.

Le groupe vaudois publiera ses résultats complets le 17 mars.

(ats)

Ton opinion