Actualisé

Industrie des machinesBobst améliore ses résultats en 2012

Le groupe vaudois de machines pour l'industrie d'emballage a dégagé un bénéfice net de 4,3 millions de francs contre 2,5 millions en 2011. Bobst reste prudent pour l’exercice 2013.

Bobst prévoit un chiffre d’affaires de l’ordre de 1,20 à 1,26 milliard de francs pour 2013.

Bobst prévoit un chiffre d’affaires de l’ordre de 1,20 à 1,26 milliard de francs pour 2013.

Keystone

Confronté à un environnement difficile, particulièrement en Europe, Bobst a malgré tout accru sa rentabilité en 2012. Le leader mondial des machines pour l’industrie d’emballage a dégagé un bénéfice net de 4,3 millions de francs. Un résultat encore à améliorer, a souligné Jean-Pascal Bobst.

Il n’y a «pas beaucoup d’activités» en France qui était «un grand marché», a déploré mercredi le président du comité de direction du groupe vaudois en présentant à Mex (VD) les résultats. Avec d’autres pays en crise, comme l’Italie ou l’Espagne, la baisse atteint parfois 40 à 50%.

Croissance en Asie

La croissance salvatrice pour Bobst est venue de la région Asie- Océanie dont la part au chiffre d’affaires est passée de 20,9% à 25,2%. «Nous nous concentrons sur l’Asie», a affirmé Jean-Pascal Bobst, tandis que les Amériques sont restées plus ou moins stables.

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) ressort à 31 millions de francs, contre 27,5 millions en 2011. Déjà publié en février, le chiffre d’affaires consolidé est resté quasiment stable à 1,26 milliard de francs (-0,5%).

Bons chiffres

L’exercice 2012 a été «très stimulant», mais a donné finalement satisfaction, a jugé Attilio Tissi, chef des finances du groupe. Le cash flow d’exploitation est passé de 32,6 millions de francs à 114,2 millions, ce qui a permis de réduire l’endettement net de 65,8 millions.

Le niveau des liquidités a augmenté de 288,5 millions à 305,4 millions. L’année 2012 a été très déséquilibrée, avec 45% du chiffre d’affaires réalisés durant les trois derniers mois de l’année, a observé le chef des finances.

Bénéfice insuffisant

Bobst veut être «leader et gagner des parts de marché», a affirmé Jean-Pascal Bobst. Les clients sont prêts «à payer plus mais nous devons être très bons». Il continuer à investir dans l’innovation, surtout avec un franc fort qui «nous met sous pression».

«Nous ne sommes pas contents» de ce bénéfice de 4,3 millions (2,5 en 2011). «Ce n’est pas une bonne rentabilité pour un groupe comme nous», a reconnu le CEO en soulignant toutefois les contraintes du contexte international et de la restructuration de l’entreprise. C’est une période de «transition», selon le responsable.

Marge de 7%

Bobst reste prudent pour l’exercice 2013 et prévoit un chiffre d’affaires de l’ordre de 1,20 à 1,26 milliard de francs. La priorité est de continuer à améliorer la rentabilité de l’entreprise, avec un résultat opérationnel (EBIT) d’au moins 7%.

Les chiffres de l’emploi reflètent la situation économique mondiale. L’Europe est passée de 4785 collaborateurs en 2008 à 3795 l’an dernier, alors que la région Asie-Océanie a progressé de 548 à 835 employés. Jean-Pascal Bobst n’a pas caché ses craintes sur l’évolution en Europe.

Concernant la Suisse, le plan de restructuration, qui a conduit à la suppression de 420 postes, est réalisé au deux tiers. Le dernier tiers doit être finalisé cette année. Interrogé sur l’évolution en matière d’emplois, le président s’est dit «positif», mais chaque site doit parvenir à dégager cette marge de 7%, a-t-il insisté.

Fin à Prilly «On a de bons espoirs avec tout ce qu’on a fait en Suisse. Les signaux sont plutôt favorables, on espère que le marché nous aide», a déclaré Jean-Pascal Bobst. Le groupe doit remettre les clés de son site historique de Prilly à la fin du mois, a-t-il ajouté.

Bobst a averti néanmoins que «des vents contraires» souffleront en 2013. L’adoption de la norme comptable révisée sur les retraites (IAS 19) et la finalisation des activités sur le site de Mex ont été mentionnées à cet égard. Bobst renonce une nouvelle fois à verser un dividende.

(ats)

Votre opinion