Bof, bof, bœuf

Publié

PartenariatBof, bof, bœuf

Peut-on encore s’afficher en tant qu’amateur de produits carnés de nos jours? Conversation autour d’une tisane bio.

par
Pascal Olivier
(Bio Suisse)
1 / 2
Une conversation sur la viande…

Une conversation sur la viande…

dr
… avant de passer à la boulangerie.

… avant de passer à la boulangerie.

dr

Je croise un bon pote à la gare, tout affairé sur son ordinateur, le teint blafard, les écouteurs visés sur le crâne. C’est mon jour de travail domestique et j’ai un peu de temps mignon. Ses pamires une fois dévissées, je lui propose poliment d’aller boire une tisane bio au restaurant attenant. À ma grande surprise, il accepte en me soufflant qu’il en peut plus qu’il est au bout du fart, comme on le dit souvent au royaume du ski de fond qu’est l’arc jurassien.

L’odeur de la menthe nous détendant les circuits, la discussion s’engage, intense et pêle-mêle sur nos soucis familiaux, mon déménagement, la COP27 qui n’avance pas, ces chèvres qui paraît-il pourraient faire du lait pendant plus de 10 ans sans mettre bas, son déménagement, la St-Nicolas qui approche, le robinet du gaz qui se ferme. La notion de gaz appelant celle de la cuisson, c’est tout naturellement que nous venons à échanger à propos d’une source de nourriture locale, biologique, appréciée par nous deux et ne provoquant aucune allergie de masse connue à ce jour: la viande.

Herbages bios

Tous les deux, on n’ose plus trop s’afficher comme dégustateur de produits carnés de nos jours. Les deux aussi on explose: mais d’où tombent ces 15’000 litres d’eau pour un kilo de viande? Là on est d’accord, mon ami et moi: privilégier de la viande de ruminants dont la nourriture est composée exclusivement d’herbages bios semble la meilleure solution dans notre pays de montagne. Se quittant sur ces bonnes paroles et passant à la boulangerie pour s’emparer d’un sandwich, je m’entends commander «au poulet s’il vous plaît» et le regard surpris et amusé de mon pote, me fait rectifier ma commande pour celui… au tofu bio!

En partenariat avec «La semaine du goût»

Ton opinion