Football – Mondial: Bombardé d'attaques racistes, Durmaz réagit
Publié

Football – MondialBombardé d'attaques racistes, Durmaz réagit

Le milieu suédois qui avait provoqué le coup franc permettant à l'Allemagne de s'imposer samedi soir a été violemment insulté.

La Suède avait réussi à mettre le champion du monde allemand dans ses petits souliers, samedi soir, lors de leur affrontement à Sotchi pour la deuxième soirée des matches du groupe F de la Coupe du monde. Après avoir ouvert le score en première mi-temps, les Scandinaves ont longtemps résisté à l'Allemagne après avoir encaissé l'égalisation en début de seconde période. Ils pensaient même avoir fait le plus dur après que leurs adversaires ont été réduits à dix après le second avertissement de Jérôme Boateng.

Mais les choses ont tourné au vinaigre pour les Suédois en toute fin de match. Entré à la 74e minute, le milieu de terrain Jimmy Durmaz, qui évolue en club avec Toulouse, s'est rendu coupable d'une faute dans le temps additionnel, qui a ensuite permis à Toni Kroos de marquer le but de la victoire germanique sur coup franc.

«Qu’on menace ma famille de mort n’est pas acceptable»

Une erreur qui a ensuite déchaîné sur Durmaz un torrent de haine. Les insultes et les attaques racistes ont notamment plu sur le compte Instagram du joueur. Assurant les journalistes suédois de son indifférence face à cette violence gratuite, après le match, celui dont les parents étaient arrivés en Suède de Turquie a néanmoins lancé un appel contre le racisme dimanche, encouragé par son entraîneur et ses coéquipiers. Face aux médias, Durmaz a lu une déclaration venant du cœur.

«Être critiqué fait partie de la vie de sportif, cela on doit l’accepter. Mais qu’on me donne des noms racistes, qu'on me qualifie de terroriste et qu’on menace ma famille de mort n’est pas acceptable. Je suis suédois, je porte ce maillot et ce drapeau avec fierté», a tonné le grand joueur barbu, avant de clamer avec toute l'équipe un «nique le racisme» clair et net.

Votre opinion