Guerre en Ukraine: Bono chante pour la paix dans le métro de Kiev
Publié

Guerre en UkraineBono chante pour la paix dans le métro de Kiev

La rock star irlandaise a fait l’éloge du «combat de l’Ukraine pour la liberté» lors d’un spectacle dans une station de métro du centre de Kiev, dimanche, où le leader de U2 a aussi prononcé sa propre prière «pour la paix».

Depuis le quai d’une station de métro de Kiev, Bono a entonné les classiques de U2.

Depuis le quai d’une station de métro de Kiev, Bono a entonné les classiques de U2.

AFP

Depuis le quai d’une station de métro de Kiev, l’icône du rock, âgée de 61 ans, a entonné les classiques de U2 «Sunday Bloody Sunday», «Desire» et «With or without you».

«Les gens en Ukraine ne se battent pas seulement pour votre propre liberté, vous vous battez pour nous tous qui aimons la liberté», a déclaré Bono pendant une pause. Le chanteur a aussi fait référence aux conflits passés dans l’Irlande natale du groupe et aux troubles qu’elle a connus avec un voisin plus puissant. «Nous prions pour que vous puissiez bientôt jouir d’une partie de cette paix», a déclaré Bono.

L’apparition surprise de Bono – un militant humanitaire de longue date qui prête fréquemment sa voix à diverses causes, dont la lutte contre la pauvreté et le sida – a eu lieu alors que les sirènes de raid aérien résonnaient dans la capitale ukrainienne et que les combats faisaient rage dans l’est du pays. À un moment donné, Bono a invité un soldat ukrainien à chanter avec lui et a appelé le monde à soutenir le pays en guerre en reprenant «Stand By Me».

Bono a invité un soldat ukrainien à chanter avec lui.

Bono a invité un soldat ukrainien à chanter avec lui.

AFP

Bono s’est produit aux côtés du guitariste de U2, The Edge, devant une petite foule de fans, dont des membres des forces armées ukrainiennes. «Ce sont de bonnes émotions, c’est tout», a déclaré un membre des forces territoriales ukrainiennes dans le public. «C’est un sentiment étrange, comme si j’étais un enfant qui allait en première année», a déclaré Olesia Bezsmertna, 36 ans, professeur d’université, avant le concert.

AFP
(AFP)

Votre opinion

2 commentaires