Hockey sur glace: Boston renverse les Blues et reprend l’avantage
Publié

Hockey sur glaceBoston renverse les Blues et reprend l’avantage

Pour le troisième acte de la finale des play-off de NHL, le premier de la série à Saint-Louis, les Bruins ont réussi un véritable festival.

par
Sport-Center

Les Boston Bruins ont remis les pendules à l’heure, samedi dans le Missouri. Après avoir concédé trois jours plus tôt une rageante défaite en prolongation qui a permis aux Saint-Louis Blues d’égaliser à une victoire partout dans la finale de la Coupe Stanley, Patrice Bergeron et les siens ont cette fois complètement surclassé leurs adversaires pour s’imposer 2 à 7. L’attaquant québécois, passé par Lugano durant la grève des joueurs de la NHL de la saison 2012-2013, a ouvert le score à la 11e minute avec son 9e but dans ces play-off. Il a également par la suite réussi deux passes décisives au cours de la deuxième période, au terme de laquelle le score était déjà de 1 à 5 en faveur des visiteurs.

Ces derniers ont profité de plusieurs erreurs d’un gardien adverse - Jordan Binnington - très permissif. Le coach des Blues, Craig Berube, a d’ailleurs fini par remplacer son ultime rempart à la 33e minute, avec un bilan de cinq buts encaissés en quatorze tirs. Son remplaçant, Jake Allen, a encore capitulé deux fois dans le dernier tiers-temps. «J'ai toute confiance en Jordan, il jouera le prochain match», a toutefois garanti l’entraîneur. «Il en avait juste assez vu après cinq buts donc on a voulu le retirer pour préparer le prochain match.»

Boston a ainsi signé la plus large victoire dans un match d'une finale NHL depuis 2011. Depuis 1999, date de la première finale disputée selon le format actuel, l'équipe qui mène 2 à 1, a été sacrée dans 79% des cas. «Le score ne reflète pas vraiment la physionomie du match, cela va être difficile jusqu'au bout», a tout de même averti Bergeron, l’un des grands artisans de ce net succès, avec le défenseur Torey Krug, auteur d’un but et trois assists et premier joueur de sa franchise à obtenir quatre points dans un match de finale. Boston est en quête de sa septième Coupe Stanley, sa première depuis 2011, tandis que Saint-Louis a perdu ses trois précédentes finales, en 1968, 1969 et 1970.

Votre opinion