Actualisé

FauneBostryche et bison OK, ours blanc et abeille KO

Le WWF a désigné les perdants et les gagnants sur l'échelle de la prospérité animale pour l'année 2019. La Suisse n'est pas un modèle.

par
lematin.ch
1 / 8
L'ours blanc: d'après certaines prévisions, l'Arctique connaîtra des étés sans glace d'ici 2050. Celle sur laquelle vivent et chassent les ours polaires est de plus en plus réduite à la portion congrue. Les plantigrades passent désormais plus de temps sur la terre ferme et s'approchent des villages, attirés par les déchets alimentaires. Souvent, ces ours devenus trop familiers sont abattus. Ainsi, pour les ours blancs, le problème du réchauffement climatique ne se limite pas à la fonte des glaces.

L'ours blanc: d'après certaines prévisions, l'Arctique connaîtra des étés sans glace d'ici 2050. Celle sur laquelle vivent et chassent les ours polaires est de plus en plus réduite à la portion congrue. Les plantigrades passent désormais plus de temps sur la terre ferme et s'approchent des villages, attirés par les déchets alimentaires. Souvent, ces ours devenus trop familiers sont abattus. Ainsi, pour les ours blancs, le problème du réchauffement climatique ne se limite pas à la fonte des glaces.

WWF Steve Morello
Le Calao à casque rond: la matière qui constitue le bec de cet oiseau (Rhinoplax vigil) sert à confectionner des perles, des pendentifs et des objets décoratifs sculptés. Ces dernières années, le commerce de cette matière précieuse a connu un véritable essor. Non sans conséquences: l'oiseau d'Asie du Sud-Est s'est retrouvé en 2015 sur la Liste rouge avec le statut «En danger critique d'extinction», et s'y trouve toujours aujourd'hui.

Le Calao à casque rond: la matière qui constitue le bec de cet oiseau (Rhinoplax vigil) sert à confectionner des perles, des pendentifs et des objets décoratifs sculptés. Ces dernières années, le commerce de cette matière précieuse a connu un véritable essor. Non sans conséquences: l'oiseau d'Asie du Sud-Est s'est retrouvé en 2015 sur la Liste rouge avec le statut «En danger critique d'extinction», et s'y trouve toujours aujourd'hui.

WWF Tim Laman
Les abeilles sauvages: elles se chargent d'une grande partie du travail de pollinisation de nos plantes de culture et sauvages. La Suisse en compte près de 600 espèces. Plus de la moitié d'entre elles sont menacées par l'agriculture industrielle et son cortège de pesticides, d'apports d'engrais excessifs, de monocultures et de destructions de sources de nourriture ou de lieux de nidification. Si les abeilles sauvages disparaissent, de nombreuses espèces végétales disparaîtront également. Dans ce cas, les dégâts pour nos écosystèmes seront immenses.

Les abeilles sauvages: elles se chargent d'une grande partie du travail de pollinisation de nos plantes de culture et sauvages. La Suisse en compte près de 600 espèces. Plus de la moitié d'entre elles sont menacées par l'agriculture industrielle et son cortège de pesticides, d'apports d'engrais excessifs, de monocultures et de destructions de sources de nourriture ou de lieux de nidification. Si les abeilles sauvages disparaissent, de nombreuses espèces végétales disparaîtront également. Dans ce cas, les dégâts pour nos écosystèmes seront immenses.

WWF Kari Schnellmann

Dans son traditionnel bilan de fin d’année, le WWF a présenté vendredi les gagnants et les perdants la prospérité animale en 2019. Le mérou et l’ours blanc sont KO, tandis que le chacal doré et le bison sont OK. Constat global: «Les changements climatiques, l’agriculture industrielle et le braconnage menacent d’innombrables espèces animales». Le rapport «Planète Vivante» révèle qu’à l’échelle mondiale, les populations de poissons, d’oiseaux, de mammifères, d’amphibiens et de reptiles ont reculé en moyenne de 60% entre 1970 et 2014.

Pas un modèle

«La Suisse n’est pas un modèle en la matière: elle fait partie des pires acteurs du recul de la diversité des espèces», relève le WWF. Ainsi, «aucun autre pays au monde ne présente une part d’espèces menacées aussi importante» que la Suisse.

Plus d’un tiers des espèces de végétaux, d’animaux et de champignons sont en danger dans notre pays. Le classement établi par le WWF a pour but de favoriser la prise de conscience face à la diminution de la diversité des espèces.

Vincent Donzé

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!