Automobile - Bottas partira en tête de la course sprint qualificative
Actualisé

AutomobileBottas partira en tête de la course sprint qualificative

Valtteri Bottas s’est illustré dans les qualifications avant le second test de course qualificative de la saison de Formule 1 prévu samedi à 16h30 à Monza.

Le pilote finlandais Valtteri Bottas lors de la première séance d’essais sur l’Autodromo Nazionale de Monza, avant le Grand Prix d’Italie.

Le pilote finlandais Valtteri Bottas lors de la première séance d’essais sur l’Autodromo Nazionale de Monza, avant le Grand Prix d’Italie.

AFP

Le Finlandais vole toujours: Valtteri Bottas, qui quittera Mercedes en fin d'année, a dominé les qualifications et partira samedi en tête de la course sprint qualificative du Grand Prix d'Italie de F1, devant son équipier Lewis Hamilton et Max Verstappen (Red Bull).

Mais rien n'est encore fait pour la pole position du Grand Prix dimanche: tout se jouera lors de la course sprint qualificative, testée pour la deuxième fois de la saison, samedi à 16h30. Derrière Bottas, c'est surtout le duel entre Verstappen, leader du Championnat, et Hamilton, trois points seulement derrière lui, qui sera en jeu.

Car pour Bottas, c'est un coup d'épée dans l'eau: le futur pilote Alfa Romeo va connaître un week-end paradoxal, puisque peu importe son résultat lors du sprint, il partira dimanche en fond de grille. Son écurie a en effet décidé de changer le moteur et d'autres éléments de sa monoplace au-delà du quota autorisé par saison, provoquant des pénalités. Une décision «stratégique» selon Mercedes.

«J'ai vraiment pris du plaisir, a-t-il toutefois retenu. La voiture est bonne et l'écart est assez important avec Red Bull.»

Si une dixième victoire en Grand Prix s'éloigne donc, Bottas pourra encore jouer son rôle d'homme d'équipe pour Mercedes, leader des constructeurs devant Red Bull, ou d'équipier modèle en aidant Hamilton et/ou en gênant Verstappen.

«Je vais essayer de prendre le maximum de points lors du sprint et dimanche sera un autre combat» en partant de tout derrière, a-t-il continué.

C'est la deuxième fois de la saison, après Silverstone en juillet, que la F1 teste ce format de course sprint qualificative d'une demi-heure environ, qui définit la grille de dimanche et offre des points aux trois premiers (3, 2 et 1).

Verstappen sera accompagné en deuxième ligne par Lando Norris (McLaren). Daniel Ricciardo (McLaren) et Pierre Gasly (AlphaTauri), victorieux ici-même en 2020, suivront en troisième ligne sur la grille avant les 18 tours de 5,793 km du «Temple de la vitesse» - contre 53 tours pour le GP dimanche.

Devant leurs supporters (dans la limite de 50% de la capacité du circuit en raison de la pandémie), les Ferrari de Carlos Sainz et Charles Leclerc, vainqueur lui en 2019 de l'épreuve italienne, seront juste derrière aux septième et huitième places. Sergio Pérez (Red Bull) et Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) complèteront le top 10.

Grand animateur de la course sprint en Grande-Bretagne en juillet, Fernando Alonso (Alpine) devra à nouveau faire preuve d'habilité s'il veut entrer dans le top 10: l'Espagnol de 40 ans n'a pas réussi à faire mieux qu'une 13e place, juste devant son équipier français Esteban Ocon.

George Russell (Williams), qui remplacera Bottas chez Mercedes l'an prochain, a pris le 15e temps.

(AFP)

Votre opinion