Publié

CinémaBourde aux Oscars: les coupables écartés

Les deux comptables du cabinet PwC responsables d'avoir interverti les enveloppes ne travailleront plus pour l'Académie.

1 / 30
L'Académie des Oscars affirme mettre en place des mesures pour éviter que ce couac ne se répète. (Mercredi 29 mars 2017)

L'Académie des Oscars affirme mettre en place des mesures pour éviter que ce couac ne se répète. (Mercredi 29 mars 2017)

Keystone
Les deux comptables du cabinet PwC responsables d'avoir interverti les enveloppes ne travailleront plus pour l'Académie. (Mercredi 1er mars 2017)

Les deux comptables du cabinet PwC responsables d'avoir interverti les enveloppes ne travailleront plus pour l'Académie. (Mercredi 1er mars 2017)

Keystone
«Ils se sont tellement focalisés sur la politique qu'ils ne maîtrisaient plus les choses à la fin», a raillé le président Trump au sujet du couac final aux Oscars. (Lundi 27 février 2017)

«Ils se sont tellement focalisés sur la politique qu'ils ne maîtrisaient plus les choses à la fin», a raillé le président Trump au sujet du couac final aux Oscars. (Lundi 27 février 2017)

Keystone

L'Académie des arts et sciences du cinéma ne travaillera plus avec les deux comptables du cabinet PricewaterhouseCoopers qui ont interverti deux enveloppes aux Oscars dimanche, provoquant l'annonce du mauvais lauréat du meilleur film, une bourde historique.

Brian Cullinan et Martha Ruiz, les deux comptables qui se trouvaient en coulisses, en charge de donner aux présentateurs des Oscars les enveloppes rouges contenant le nom des lauréats dans chaque catégorie, seront donc désormais persona non grata lors des prochaines cérémonies, a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'Académie.

Le cabinet d'audit lui-même ne fait pas pour l'instant l'objet de sanctions de la part de l'Académie, a ajouté cette porte-parole. Les deux comptables incriminés, qui avaient distribué les fameuses enveloppes ces quatre dernières années, sont à l'origine du plus gros dysfonctionnement jamais vu aux Oscars, des cérémonies d'habitude très lisses et cadrées au détail près.

«La La Land» au lieu de «Moonlight»

Dimanche, quelques minutes à peine après avoir été photographié en train de tweeter des photos de célébrités depuis les coulisses - dont Emma Stone lauréate de la statuette de meilleure actrice - Brian Cullinan a donné la mauvaise enveloppe à Warren Beatty: meilleure actrice et non meilleur film.

Celui-ci, intrigué en l'ouvrant, n'a rien dit et l'a montrée à son ex-partenaire du film de légende «Bonnie and Clyde», Faye Dunaway. Celle-ci, lisant «La La Land» sous le nom d'Emma Stone, a cru qu'il s'agissait du nom du film gagnant et l'a proclamé.

Il a fallu plus de deux minutes et demie pour que la méprise soit corrigée et que les producteurs de «La La Land», qui avaient presque fini leurs discours de remerciements, annoncent l'erreur et invitent l'équipe de «Moonlight», vrai gagnant de la statuette la plus prisée de l'année, à monter sur scène recevoir leur prix.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!