Neuchâtel: Bousculées ou pas, des sculptures sont appelées à rester
Publié

NeuchâtelBousculées ou pas, des sculptures sont appelées à rester

La Ville de Neuchâtel veut acquérir quelques sculptures exposées le temps d’un été, dont un exemplaire renversé par des vandales le 17 août dernier.

par
Vincent Donzé
Dans le cadre d'un financement participatif géré par la Ville de Neuchâtel, les 84'000 francs espérés devraient permettre l’achat de trois loups et d’un agneau.

Dans le cadre d'un financement participatif géré par la Ville de Neuchâtel, les 84'000 francs espérés devraient permettre l’achat de trois loups et d’un agneau.

Selon Arcinfo, l’achat d’une sculpture et le financement participatif (crowfunding) crowdfunding initié par la Ville de Neuchâtel mécontentent des citoyens, pour qui les œuvres convoitées sont trop onéreuses. «Je pense qu’il y a d’autres priorités que d’investir nos impôts dans de la déco extérieure», écrit un lecteur du média neuchâtelois, à propos des 88’000 francs dépensés pour l’acquisition publique d’un rhinocéros de bronze, en sus de la campagne de financement participatif pour acheter d’autres œuvres de l’exposition en plein air «Témoins à charge», de l’artiste Davide Rivalta.

Au-dessus du seuil

«Une Ville, comme toute collectivité publique, a besoin, pour exister, de soutenir la culture et l’art au même titre qu’une vie sportive ou sociale», a expliqué le conseiller communal Thomas Facchinetti. L’ours ayant été vendu à un particulier, la Ville a porté son choix sur le rhino. Et le financement participatif (crowdfunding) orchestré pour trois loups et un agneau fait un tabac, en dépit d’un objectif financier à 84'000 francs: ce matin, 129 parrains avaient avancé 71’850 francs! C'est de toute façon largement au-dessus du «Seuil de financement» fixé à 50'000 francs.

Composée de lions, bufflonnes, ours, aigles et guépards sculptés, l’exposition «Témoins à charge» s’est officiellement terminée dimanche. «Vu l’engouement populaire suscité par cette exposition à ciel ouvert, la Ville lance dès aujourd’hui une campagne de financement participatif (crowdfunding) pour l’achat de trois loups et d’un petit agneau exposés aux abords de la Collégiale», indiquaient les autorités vendredi dernier. But poursuivi: «Que chaque donateur, particulier ou entreprise, contribue à ce que ces œuvres, en l’occurrence trois loups de bronze et un petit agneau en aluminium, puissent continuer d’être exposées dans l’espace public».

Trois loups et un agneau

Les 84'000 francs espérés correspondant à l’achat de trois loups et d’un agneau. Les animaux achetés seront neufs et non ceux exposés actuellement, maintenus à Neuchâtel le temps de la campagne de financement, avant leur transfert à Riehen BS), puis à Gstaad (BE). Le montant minimal requis pour la réussite de cette opération s’élève à 34'000 francs, soit l’achat d’un seul loup et d’un agneau. La Ville prévoit d’installer les animaux achetés à leur emplacement actuel, aux abords de la Collégiale.

En parallèle à ce projet, la Ville de Neuchâtel a acquis le rhinocéros pour 88'000 francs: «Ce beau spécimen qui pèse 1050 kilos pourra ainsi continuer à faire l’admiration des passants sur le perron du collège latin», précise la Direction de la culture.

Votre opinion