Publié

NorvègeBreivik veut accorder un entretien à une télévision étrangère

De nombreux médias norvégiens et étrangers ont manifesté le souhait d'interviewer Behring Breivik dans la prison d'Ila, près d'Oslo, où il est actuellement en détention provisoire.

L'auteur des attaques qui ont fait 77 morts le 22 juillet en Norvège, l'extrémiste de droite Anders Behring Breivik, souhaite accorder une interview à une chaîne de télévision étrangère avant son procès, a indiqué son avocat cité mardi par un journal norvégien.

Dans les colonnes du tabloïd Verdens Gang (VG), Geir Lippestad assure avoir recommandé à son client de ne pas donner d'entretiens à la presse parce que "ce n'est pas sage de s'exprimer avant le procès".

"Mais Breivik a tout de même dit qu'il se laisserait interviewer par une chaîne de télévision étrangère", a ajouté Geir Lippestad.

De nombreux médias norvégiens et étrangers ont manifesté le souhait d'interviewer Behring Breivik dans la prison d'Ila, près d'Oslo, où il est actuellement en détention provisoire dans l'attente de l'ouverture de son procès le 16 avril.

Mais le nom du média apparemment retenu par l'extrémiste de 32 ans n'a pas été révélé.

Une interview est possible

"Il est vrai qu'à ce stade, il y a un média étranger bien déterminé en tête mais cela ne veut pas dire qu'un accord a été conclu", a précisé une autre de ses avocates, Vibeke Hein Baera.

Selon elle, au-delà des contrôles de sécurité normalement en vigueur, aucun obstacle particulier ne s'oppose à la tenue d'une telle interview.

Le 22 juillet, déguisé en policier, Behring Breivik avait fait feu pendant plus d'une heure sur un rassemblement de jeunes travaillistes sur l'île d'Utoeya, près d'Oslo, après avoir fait exploser une bombe près du siège du gouvernement norvégien.

Ces attaques, les pires commises sur le sol norvégien depuis la Seconde Guerre mondiale, avaient fait au total 77 morts, dont de nombreux adolescents.

(AFP)

Votre opinion