Publié

silBrésil: à près de six mois des JO, la ligne 4 du métro de Rio prête "à 83%"

Rio de Janeiro, 19 jan 2016 (AFP) - La ligne 4 du métro de Rio, considérée comme stratégique par le Comité international olympique (CIO) pour se rendre au coeur des installations qui abriteront la plupart des compétitions des JO, du 5 au 21 août, est déjà prête "à 83%", ont indiqué mardi les responsables des travaux.

CL4S, le consortium en charge des travaux, a annoncé à l'AFP que 13 des 16 km de cette ligne, qui devrait être inaugurée le 1er juillet, étaient désormais terminés.

La ligne 4 reliera le quartier touristique d'Ipanema (zone sud) à celui de Barra da Tijuca (zone ouest), où se trouve le parc olympique, et constituera "le plus grand héritage des jeux Olympiques pour les habitants", selon le consortium.

L'AFP a visité mardi l'imposante station de Nossa Senhora da Paz (Notre Dame de la Paix) à Ipanema, où, sur trois étages, des dizaines d'ouvriers installent les panneaux muraux et les escaliers mécaniques.

La ligne 4 permettra de relier en 13 minutes Ipanema à Barra da Tijuca et en 34 minutes le centre de Rio à Barra da Tijuca, contre une heure et demie en voiture, assurent les responsables des travaux.

Dotée de six stations, cette ligne transportera 300.000 personnes par jour et permettra de supprimer près de 2.000 véhicules par heure, aux heures de pointe.

Selon le consortium, jusqu'à 9.000 ouvriers étaient mobilisés dans la phase principale des travaux, qui ont débuté en 2012. Les autres lignes du métro de Rio datent d'une trentaine d'années.

L'une des principales craintes du CIO concernant l'organisation des JO à Rio portait sur la vétusté et l'insuffisance des réseaux de transports.

Le maire Eduardo Paes a suggéré que les écoles et les grandes entreprises soient fermées pendant les Jeux pour faciliter les conditions de circulation des athlètes et des touristes.

Un total de 27 projets doivent améliorer la ville dans les domaines des infrastructures, de la mobilité urbaine, de l'environnement et de l'urbanisation.

Les JO-2016 devraient coûter au moins 36 milliards de réals (8,1 milliards d'euros au taux du jour). Près de la moitié de ces financements proviendront du secteur privé ou seront réalisés dans le cadre de partenariats public-privé, selon les autorités. Mais la facture finale ne sera connue qu'à la veille de la compétition.

On sait en revanche que ce budget partiel est déjà plus élevé que celui des JO-2012 à Londres.

cdo/tup/pel

(AFP)

Votre opinion