Publié

Brésil/dopage: simple avertissement à Juninho pour non respect du règlement

(PHOTO VIDEO)= ATTENTION - Revoici avec mention vidéo /// RIO DE JANEIRO, 19 oct 2012 (AFP) - Le footballeur brésilien Juninho, qui a remporté sept titres de champion de France avec Lyon entre 2001 et 2009, s'est vu infliger vendredi un simple avertissement par la justice sportive de son pays, pour n'avoir pas respecté le règlement lors d'un test antidopage, a constaté l'AFP.

Le joueur de 37 ans a comparu devant le Tribunal supérieur de justice sportive (STFDJ) pour être passé par le vestiaire avant de se rendre à un test antidopage, comme l'interdit le règlement brésilien, après la rencontre de Championnat du 23 septembre entre son club de Vasco de Gama et Ponte Preta. Il s'était ensuite soumis au test qui s'est avéré négatif. Il risquait une sanction maximale de suspension pour une durée de deux ans qui aurait mis fin à sa carrière. Un autre joueur brésilien, Ricardo Bema, du club de Fluminense, a comparu pour des faits identiques et a également reçu un avertissement. Les clubs respectifs des deux joueurs ont été condamnés à une amende de 3.000 reais chacun (environ 1.150 euros). Le Tribunal leur a reproché de ne pas informer suffisamment leurs joueurs sur les procédures antidopage en vigueur, que les autorités sportives brésiliennes sont en train de renforcer en vue du Mondial-2014 au Brésil. En revanche, il a jugé qu'il n'existait aucun motif de soupçonner les joueurs d'avoir voulu échapper au contrôle ou d'en altérer le résultat. "Nous n'accusons personne ici de dopage", a souligné le président du tribunal, tout en espérant que sa décision aurait "une valeur pédagogique". Après avoir quitté Lyon en 2009, Juninho a joué au Qatar avant de rejoindre en 2011 le Vasco de Gama, un des clubs de Rio de Janeiro. "énervé" -------- Juninho a expliqué que ce jour là, il était simplement pressé car il avait un vol à prendre après le match, et qu'il s'était dépêché de récupérer son sac au vestiaire avant de se soumettre au contrôle, pendant lequel un agent l'avait regarder en train d'uriner dans un bocal. "Je suis arrivé au tribunal un peu énervé, car je n'aurais jamais pensé devoir m'expliquer un jour devant un tribunal sur un contrôle antidopage, surtout à la fin de ma carrière, et parce que les informations sur cette affaire ont été déformées, notamment en France", a déclaré après l'audience Juninho à l'AFP. "Mais nous avons prouvé que ces informations étaient fausses. Maintenant, il faut relever la tête, il y a un match à préparer", a ajouté Juninho, qui est en lice pour le ballon d'or du championnat brésilien malgré son âge. "Ce sont les huit années passés à Lyon qui m'ont permis de grandir et de faire de moi un joueur plus complet, le fait de disputer la Champions League, de jouer contre des joueurs énormes, français, européens ou africains", a-t-il déclaré pour expliquer cette longévité au plus haut niveau. L'ex-lyonnais a expliqué qu'il prendrait une décision sur son avenir au mois de décembre, à la fin de son contrat. "Je pense que je vais faire encore une saison. j'ai déjà un proposition de prolongation de Vasco et des contacts", a-t-il ajouté dans un français encore très fluide. pal/et

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!