03.03.2016 à 20:02

Soupçons de corruptionBrésil: le président de l'Assemblée va comparaître

La Cour suprême du Brésil va se pencher sur l'affaire Petrobras.

Eduardo Cunha aurait reçu presque cinq millions de pots-de-vin.

Eduardo Cunha aurait reçu presque cinq millions de pots-de-vin.

Reuters

Eduardo Cunha, président de la Chambre des députés du Brésil, sera jugé par la Cour suprême dans le cadre du scandale Petrobras. Il est soupçonné d'avoir reçu au moins cinq millions de dollars de pots-de-vin.

«La décision est prise à l'unanimité», a déclaré le président de la Cour, Ricardo Lewandowski, répondant favorablement à la demande du parquet fédéral de mise en examen du principal rival politique de la présidente Dilma Rousseff. Evangélique et ultra-conservateur, il avait lancé la procédure de destitution à l'encontre de Dilma Rousseff pour maquillage des comptes publics.

Arrestation en Suisse

Eduardo Cunha a été accusé par le parquet en août 2015 d'avoir reçu des pots-de-vin d'au moins cinq millions de dollars de ce réseau de corruption. Il fait également l'objet d'une enquête sur des présumés comptes bancaires secrets en Suisse alimentés par l'argent de Petrobras.

Le 24 février, le Ministère public de la Confédération (MPC) avait arrêté un Brésilien dans le cadre de cette affaire. Il avait tenté de faire sortir de Suisse des valeurs patrimoniales et se trouve en détention provisoire pour trois mois en raison du risque de collusion et de fuite. Le MPC avait de forts soupçons sur sa participation au versement de pots-de-vin à d'anciens dirigeants de Petrobras.

L'enquête sur Petrobras, lancée en 2014, a mis au jour un système de trucage systématique des marchés passés entre Petrobras et ses sous-traitants, donnant lieu à des commissions de 3% sur chaque marché dont une partie était reversée à des élus de la coalition au pouvoir.

(ats/afp)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!