Actualisé 31.03.2020 à 04:48

Covid-19Brigitte Rosset contaminée: «Si vous avez un doute, isolez-vous!»

La comédienne genevoise a, elle aussi, été happée par le virus. Durant 20 jours, elle a quitté conjoint et enfants pour s'isoler strictement dans les Alpes vaudoises.

par
lematin.ch
Brigitte Rosset est en confinement total à la montagne depuis le jeudi 12 mars.

Brigitte Rosset est en confinement total à la montagne depuis le jeudi 12 mars.

DR

Protéger les siens et tous ceux qu'elle aime. Brigitte Rosset, bientôt 50 ans, n'a pas hésité une seconde. Elle s'est doutée très vite qu'elle était probablement contaminée par le Covid-19. Le mardi 10 mars, elle monte encore sur la scène du Théâtre de Carouge (GE) où elle joue dans «La fausse suivante» de Marivaux. «Mercredi 11 mars, toutes les représentations ont été annulées. Le même soir, j'ai commencé à avoir de la fièvre. Je vois beaucoup de monde au théâtre, surtout après le spectacle avec le public. Ne sachant pas si c'était la grippe, j'ai immédiatement pris les mesures préconisées par le Conseil fédéral.»

«Suis-je guérie?»

L'humoriste quitte son domicile genevois et sa famille le jeudi 12 mars. Pas de gaieté de cœur. Elle a bien intégré les conséquences que cela pourrait avoir sur l'entier de son entourage, proche ou moins proche. «Aujourd'hui mardi, cela fera 20 jours que je n'ai vu personne.» Pourquoi 20 jours alors que la Faculté préconise dix jours pour autant qu'il n'y ait plus de symptômes les 48 heures précédentes? «J'ai visé large. Comment savoir si je suis guérie, si je ne suis plus contagieuse, si je suis immunisée. Ces informations nous manquent et varient encore. J'aimerais pouvoir aller aider les autres, pouvoir rendre service en étant sûre de ne faire courir aucun risque à personne.»

«Presque 40 de fièvre»

«Je n'ai pas été testée. Ce n'était pas vital dans mon cas. Il est important de laisser les dépistages pour ceux qui en ont vraiment besoin.» Mère d'un jeune adulte de 22 ans et de deux filles de 16 et 14 ans, Brigitte Rosset a passé une grosse semaine sans quitter son lit. «J'ai eu beaucoup de fièvre. J'ai frôlé les 40. Le paracétamol m'a bien aidée pour faire baisser ma température. J'avoue que j'ai parfois été angoissée ou paniquée d'être toute seule là-haut. Mes médecins m'ont dit que tant que je n'avais pas de souci respiratoire, je ne devais pas m'inquiéter. Et quand ça allait vraiment mal, je consultais par téléphone. Ca me rassurait.»

«Je n'ai jamais toussé»

Parce que l'air de rien, la one-woman-show romande a lutté et encaissé le choc. Si elle témoigne, c'est précisément pour rappeler aux gens les règles de base à suivre de près et strictement. «Isolez-vous! Et restez à la maison.» Mais également pour dire que coronavirus ne rime pas forcément avec toux sèche, ce symptôme que l'on dit absolu et certain. «Je n'ai jamais toussé ou eu de gêne respiratoire. Par contre, j'ai eu tous les autres symptômes. La fièvre, les courbatures, une immense fatigue, les douleurs dans les yeux, la perte du goût et de l'odorat. Sucré, salé et amer, je sens. Tout le reste a la même saveur. Et je ne sais pas si ça reviendra. J'ai fait des tests les yeux fermés. J'ai cherché dans ma mémoire, notamment le chocolat..., ça ne fonctionne pas.»

«Tout peut bien se passer»

«On croit que ça va mieux. Et ça revient. Au 9ème jour, la fièvre a repris. Les autres symptômes ont duré 14 jours. Le goût et l'odorat, je ne l'ai toujours pas retrouvé. Est-ce un symptôme ou un effet secondaire? Maintenant on a l'impression que j'ai un gros rhume, pas du tout. En fait, c'est tout congestionné. J'aimerais bien faire ces tests d'immunité tout en sachant qu'ils sont d'abord destinés au personnel soignant. Ca me permettrait de savoir si j'ai fabriqué assez d'anticorps contre le coronavirus.» Depuis quelques jours, Brigitte Rosset voit le bout du tunnel. «Il est important de dire aussi que tout peut bien se passer.»

Evelyne Emeri

evelyne.emeri@lematin.ch

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!