Actualisé

LibreBrooke Shields règle ses comptes avec sa mère

La comédienne publie son cinquième livre dans lequel elle raconte l'enfer qu'elle a vécu, poussée par une mère despotique.

par
Anne-Catherine Renaud
1 / 8
En 1981, à 16 ans, Brooke Shields pose avec sa mère, Teri, qui est aussi son manager et la coproductrice de certains de ses films.

En 1981, à 16 ans, Brooke Shields pose avec sa mère, Teri, qui est aussi son manager et la coproductrice de certains de ses films.

Getty
A 49 ans, Brooke Shields s'est endurcie, certes, mais elle a enfin pris sa vie de femme en main.

A 49 ans, Brooke Shields s'est endurcie, certes, mais elle a enfin pris sa vie de femme en main.

Indira Cesarine
En 2013, avec son mari, Chris Henchy, qu'elle a épousé en 2001, Brooke Shields est enfin devenue maman: Rowan, 10 ans, et Grier, 7 ans.

En 2013, avec son mari, Chris Henchy, qu'elle a épousé en 2001, Brooke Shields est enfin devenue maman: Rowan, 10 ans, et Grier, 7 ans.

Sonia Moskowitz

«Tu seras une star, ma fille.» Telle était l'obsession de Teri, la mère de Brooke Shields.

Débordant d'une ambition maladive pour son enfant, qu'elle qualifiait d'amour inconditionnel, elle lui a simplement pourri la vie tout en lui causant une avalanche de déséquilibres.

Aujourd'hui, deux ans après le décès de sa momager ¬– un anglicisme définissant ces mères managers – Brooke, 49 ans, sort une autobiographie, «There Was a Little Girl» («Il était une petite fille»), où elle règle ses comptes avec celle qui lui a donné la vie.

Dévorée par le démon de l'alcool, Teri emmenait sa gamine partout, de bars en castings. «J'ai passé mes très jeunes années à la regarder boire. Parfois elle voulait aller seule au troquet et elle me laissait alors à son voisin, car elle ne pouvait pas se payer de baby-sitter. A l'âge que j'avais, cela s'appelle de la maltraitance d'enfant. Mais quand elle était sobre, elle était capable de retarder le départ d'un avion pour retrouver ma poupée perdue à l'aéroport…» Immense inconscience et amour infini d'une maman perdue et alcoolique.

Plus tard, Teri pousse sa fille à sortir avec des hommes connus, comme John Travolta, JFK Junior ou encore Michael Jackson tout en insistant pour qu'elle proclame partout sa virginité jusqu'au mariage.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L'application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Votre opinion