Publié

DestinBrülisau a perdu son génie des bois en bleu de travail

Après avoir vécu trente-cinq?ans dans sa cabane forestière de Brülisau (AI), Sepp Manser, 80?ans, y a été retrouvé mort le 14 août. La population de la région est triste. Elle a perdu son génie taciturne qui savait tout réparer.

par
Stéphane Berney
Voici la cabane que Sepp Manser a mis près de quarante ans à construire. La partie recouverte de plantes constitue le dépôt. La structure principale, à l’arrière, est l’habitation proprement dite. Le petit toit émergé est le haut de la cage du monte-charge.

Voici la cabane que Sepp Manser a mis près de quarante ans à construire. La partie recouverte de plantes constitue le dépôt. La structure principale, à l’arrière, est l’habitation proprement dite. Le petit toit émergé est le haut de la cage du monte-charge.

Daniel Winkler

Le petit village de Brülisau, 500?habitants, en Appenzell Rhodes-Intérieures, a perdu son «génie des bois» qui se promenait en bleu de travail et qui sentait le diesel. Le corps de Josef Manser, dit Sepp, a en effet été retrouvé en état de décomposition avancée mardi 14?août dans sa cabane forestière qu’il avait construite de ses propres mains depuis le début des années 1960. Il y montait les matériaux et les fûts de carburants retrouvés sur place grâce à un petit véhicule agricole à deux roues. Actuellement, les services de sécurité et de l’environnement procèdent à l’évacuation des lieux, autour duquel flottent encore des émanations de combustibles.

Votre opinion