Aviation - Bruxelles approuve 525 millions d’euros d’aides publiques à Condor
Publié

AviationBruxelles approuve 525 millions d’euros d’aides publiques à Condor

Face au Covid-19, les compagnies aériennes demandent de l’aide. Condor a reçu plus de 500 millions de la part de l’État allemand, mais Bruxelles a dû donner son aval.

Au printemps 2020, l’Allemagne avait octroyé à la compagnie Condor, filiale du voyagiste britannique en faillite Thomas Cook, 550 millions d’euros de prêts garantis.

Au printemps 2020, l’Allemagne avait octroyé à la compagnie Condor, filiale du voyagiste britannique en faillite Thomas Cook, 550 millions d’euros de prêts garantis.

Reuters

L’Union européenne a approuvé, mardi, un total de 525,3 millions d’euros (plus de 567 millions de francs) d’aides publiques accordées par l’Allemagne à la compagnie aérienne allemande Condor, frappée par la pandémie.

Le paquet se décompose en 204,1 millions d’euros (220 millions de francs) de soutien, pour les dommages subis dans le contexte de chute du trafic aérien lié à la pandémie, et 321,2 millions d’euros (347 millions de francs) d’aide à la restructuration, pour permettre à la compagnie charter de redevenir rentable, a expliqué la Commission européenne.

Le feu vert résulte de trois décisions séparées annoncées mardi, dont l’une reprend une décision précédente, annulée par la justice européenne après un recours de la compagnie irlandaise à bas coûts Ryanair.

Mieux justifier l’aide

«La commission a adopté une nouvelle décision prenant en compte le jugement» du tribunal de l’UE et se basant sur les dommages réellement subis par Condor, a-t-elle indiqué. Le Tribunal de l’Union européenne, basé à Luxembourg, avait demandé, le 9 juin, à l’exécutif européen de mieux justifier cette aide publique exceptionnelle.

Finalement, Bruxelles a approuvé 144,1 millions d’euros (155,7 millions de francs) d’aide pour la période du 17 mars au 31 décembre 2020, et Condor devra rembourser le trop-perçu à l’État allemand. Dans une deuxième décision, la Commission a approuvé 60 millions d’euros (près de 65 millions de francs) d’aide supplémentaire pour la période du 1er janvier au 31 mai 2021.

Filiale d’un voyagiste en faillite

Enfin, dans un troisième volet, Bruxelles a validé une aide au plan de restructuration de Condor pour 321,2 millions d’euros (347 millions de francs). Au printemps 2020, l’Allemagne avait octroyé à la compagnie Condor, filiale du voyagiste britannique en faillite Thomas Cook, 550 millions d’euros de prêts (595 millions de francs) garantis.

En plus des effets de la pandémie sur le secteur du tourisme et des transports, Condor était déjà fragilisée par la faillite, en septembre 2019, de sa maison-mère.

La compagnie se trouve depuis cette date en procédure d’insolvabilité et est toujours à la recherche d’un repreneur et d’investisseurs. Un projet de rachat par la compagnie polonaise LOT, annoncé au janvier 2020, a échoué.

Clouées au sol

Malgré les contestations de Ryanair, qui a ouvert de nombreuses procédures judiciaires contre le soutien public aux compagnies aériennes, les décisions de Bruxelles et la jurisprudence européenne restent très favorables à ces aides dans le contexte de crise exceptionnelle.

Depuis près d’un an et demi, les restrictions de déplacement imposées par la pandémie ont cloué au sol une grande partie de la flotte des compagnies aériennes, causant des pertes abyssales.

(AFP)

Votre opinion

2 commentaires