Publié

Crise de la detteBruxelles promet 2 milliards d'euros à Athènes

L'Union européenne débloque deux milliards pour soutenir le gouvernement Tsipras qui lutte contre la «crise humanitaire».

Selon Jean-Claude Juncker, les fonds «ne viendront pas renflouer les caisses de l'Etat grec», mais pourront être utilisés «pour renforcer les efforts en faveur de la croissance et de la cohésion sociale».

Selon Jean-Claude Juncker, les fonds «ne viendront pas renflouer les caisses de l'Etat grec», mais pourront être utilisés «pour renforcer les efforts en faveur de la croissance et de la cohésion sociale».

Keystone

Bruxelles a mis de côté deux milliards d'euros pour la Grèce, afin que le pays puisse investir dans des projets soutenant la croissance, réduise le chômage des jeunes et aide ses citoyens les plus pauvres.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a fait cette annonce ce vendredi 20 mars à Bruxelles.

L'exécutif bruxellois a mis en place une équipe pour aider Athènes à utiliser cet argent, dans le cadre des efforts du gouvernement grec pour lutter contre ce que le premier ministre de gauche Alexis Tsipras qualifie de «crise humanitaire».

Ces fonds «ne viendront pas renflouer les caisses de l'Etat grec», mais pourront être utilisés «pour renforcer les efforts en faveur de la croissance et de la cohésion sociale», notamment «en réponse au problème massif de chômage des jeunes», a expliqué Jean-Claude Juncker au cours d'un point de presse à l'issue du sommet européen à Bruxelles.

(ats)

Votre opinion