04.07.2020 à 21:58

Buffon entre un peu plus dans la légende et file vers le titre

Football

Le gardien italien est devenu le recordman des matches joués en Serie A, samedi. La Juventus compte sept points d'avance en tête.

Gianluigi Buffon a enregistré une 648e apparition en Serie A.

Gianluigi Buffon a enregistré une 648e apparition en Serie A.

AFP

Balayée à domicile par l'AC Milan (3-0), la Lazio Rome a laissé filer la Juventus, qui compte désormais sept points d'avance en tête du championnat d'Italie après s'être de son côté imposée 4-1 face au Torino samedi lors de la 30e journée.

Sept points de marge, huit matches à jouer et neuvième titre d'affilée en vue. Cette 30e journée, marquée par le record de matches joués en Serie A battu par Gianluigi Buffon, a sans doute été celle du tournant décisif. Car au-delà de la marge importante dont disposent désormais les bianconeri, l'impression laissée par les deux candidats au titre a été très différente, la Juve semblant en nets progrès et les jambes légères, alors que la Lazio a étalé ses limites.

Pour le 200e Derby de la Mole, la haute tour du centre-ville de Turin, le Torino (15e) a confirmé ses difficultés actuelles et n'a pas opposé une grande résistance à la Juve, qui s'est imposée sans histoire. Le match restera tout de même dans les annales pour le nouveau sommet atteint par Buffon, qui est devenu le seul recordman des matches joués en Championnat d'Italie avec 648 apparitions.

«Je ne veux pas gâcher ce que la nature m'a donné»

Buffon, qui est âgé de 42 ans depuis janvier, avait rejoint Paolo Maldini avec 647 matches de Serie A au mois de décembre. Il n'avait plus joué en championnat depuis, seulement en Coupe d'Italie. Battu sur un penalty de Belotti juste avant la pause, «Gigi» a pour le reste vécu une après-midi tranquille, avec simplement quelques arrêts pour rappeler que l'âge a peu de prise sur lui.

«Je jouerai au moins jusqu'à 43 ans, même si après 40 ans, c'est normal de raisonner mois par mois», a déclaré celui qui a prolongé cette semaine son contrat jusqu'à la fin de la saison prochaine. «Tant que je trouverai les motivations, je serai content de continuer à jouer. Je ne veux pas gâcher ce que la nature m'a donné.»

Le gardien italien a aussi reconnu que la Ligue des Champions, qu'il n'a jamais gagnée malgré trois finales disputées, lui «trottait dans la tête». «On a été si souvent très proches... Ne pas l'avoir gagnée est une déception. Mais c'est parfois dans les déceptions que j'ai trouvé la force de ne pas renoncer», a-t-il expliqué.

Ronaldo, enfin un coup franc

Sur la pelouse, samedi, Buffon a surtout laissé faire ses partenaires offensifs, à commencer par le duo Dybala-Ronaldo, encore une fois décisif. En très grande forme, Dybala a très vite lancé le match en marquant dès la 3e minute à l'issue d'un slalom dans la surface qui a laissé deux défenseurs du «Toro» sur les fesses. A la 29e minute, c'est Cuadrado qui a porté le score à 2-0 en concluant brillamment un mouvement initié par Dybala et relayé par Ronaldo.

Après la pause, le Portugais a redonné deux buts d'avance aux bianconeri en marquant – enfin ! – son premier coup franc direct sous le maillot turinois.

Après une avalanche de frappes ratées dans l'exercice depuis son arrivée il y a bientôt deux ans, Ronaldo a cette fois trouvé la trajectoire parfaite pour tromper Sirigu. «J'avais besoin de marquer sur coup franc pour ma confiance», a reconnu l'ancien Madrilène après le match. En fin de match, Djidji a maladroitement poussé dans son propre but un centre de Douglas Costa pour le 4e but de la Juve (4-1, 87e).

La Lazio inoffensive

La pression était donc bien présente sur les épaules de la Lazio quand elle a débuté son match face au Milan au Stade Olympique. Et on a vite compris que les absences des deux attaquants titulaires, Immobile et Caicedo, allaient elles aussi peser très lourd.

Inoffensive devant, plombée aussi par le match très pauvre de sa star Milinkovic-Savic, l'équipe de la capitale a été nettement dominée et très logiquement battue par l'AC Milan, qui remonte à la 6e place.

Les buts milanais ont été inscrits par Calhanoglu puis Ibrahimovic sur penalty pour fêter son retour en tant que titulaire. Et en deuxième période, Rebic a ajouté le troisième but.

Dimanche, l'Inter Milan (3e) recevra Bologne (12e) et aura l'occasion de revenir à un point de la Lazio.

AFP

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!