Hockey sur glace: Bykov réalise son premier triplé en carrière
Publié

Hockey sur glaceBykov réalise son premier triplé en carrière

Le No 89 de FR Gottéron a quasi battu Ambri tout seul. Auteur de trois buts, il n'avait jamais été à pareille fête.

par
Grégory Beaud

«C'était le moment, hein?» Questionné sur son premier triplé en carrière au terme de la rencontre, Andrei Bykov a préféré en rigoler. Plus souvent passeur que buteur, le joueur de centre trouve doucement ses marques au sein d'une ligne composée de Kilian Mottet et Matthias Rossi. «Sur les premiers matches, nous nous étions déjà créé quelques occasions, a-t-il poursuivi. Mais c'est vrai que cela ne semblait pas vouloir rentrer.»

La première réussite de la soirée illustre d'ailleurs parfaitement l'alchimie qui commence à se créer entre les trois hommes. Sur une passe depuis l'arrière de la cage de Benjamin Conz, Matthias Rossi a parfaitement trouvé Bykov devant le but. Seul face à son ancien coéquipier, il ne lui a laissé aucune chance. Le deuxième est tombé à la suite d'une bourde de Fora et le troisième en power-play. «Un, deux ou trois buts cela n'a pas vraiment d'importance tant que gagnons», a rigolé Andrei Bykov, visiblement conscient de sortir une phrase toute faite.

Mark French, coach de FR Gottéron, a également apprécié la soirée parfaite de son protégé. «Ce soir, j'avais l'impression qu'il attirait le puck à lui, a remarqué le coach canadien. Cela fait plaisir de le voir réaliser une telle prestation. Depuis le début de saison, il n'était pas forcément en réussite.» Questionné sur son choix de de séparer Andrei Bykov et Julien Sprunger, le technicien a précisé: «Peut-être que nous changerons dès demain, qui sait? Mais nous pensons que l'association avec Rossi et Mottet peut fonctionner.»

Après cette troisième victoire en quatre matches, FR Gottéron se retrouve deuxième à égalité avec Lugano, une longueur derrière Davos. Si la validation du travail est plus importante que le classement brut, cette bonne position permet aux Fribourgeois de se rendre à Zurich, samedi, avec une bonne dose de confiance. Et il en faudra face à une formation qui a pris une gifle à Lugano vendredi soir. «Nous avons trois victoires, mais trois victoires face à des équipes plus ou moins à notre portée, a précisé Andrei Bykov. On a également vu, à Berne (ndlr défaite 6-1), qu'on pouvait se prendre une fessée face aux bonnes équipes. C'est important, désormais, de ne pas nous emballer.»

Votre opinion