Publié

Tuerie de MenznauC'est confirmé, la fusillade a fait une 4e victime

Le bilan de la fusillade de mercredi dans une usine du groupe Kronospan à Menznau s'est alourdi: une quatrième personne grièvement blessée est décédée jeudi matin à l'hôpital.

1 / 22
Un quatrième mort s'est ajouté au bilan du drame jeudi.

Un quatrième mort s'est ajouté au bilan du drame jeudi.

Keystone
Mauro Capozzo, PDG Kronospan (à gauche), et Urs Fluder, membre de la direction générale de Kronospan (à droite) pendant la conférence de presse, mercredi 27 février.

Mauro Capozzo, PDG Kronospan (à gauche), et Urs Fluder, membre de la direction générale de Kronospan (à droite) pendant la conférence de presse, mercredi 27 février.

Keystone
Une voiture est retirée du service technique de la société Kronospan.

Une voiture est retirée du service technique de la société Kronospan.

Keystone

Une des sept personnes blessées lors de la fusillade de Menznau (LU) est décédée jeudi matin à l'hôpital. Le bilan de la tuerie se monte désormais à quatre morts, a indiqué jeudi la police lucernoise.

Les raisons qui ont conduit un employé de longue date de l'entreprise de bois aggloméré Kronospan à tuer deux de ses collègues et en blesser six autres mercredi à Menznau (LU) sont toujours inconnues. Les enquêteurs examinent l'entourage du tireur, un Suisse de 42 ans, également décédé.

Par ailleurs, l'autopsie des trois corps a été ordonnée, a indiqué jeudi un porte-parole de la police lucernoise Urs Wigger. Il n'a pas voulu donner d'autres détails sur l'enquête. Il n'a en outre pas donné de précisions sur l'état de santé des six blessés. Cinq d'entre eux avaient été touchés grièvement.

Une des deux victimes du tireur était un champion de lutte à la culotte de 26 ans, indique l'association de lutte de Suisse centrale sur son site internet. Le sportif prometteur avait remporté son plus grand succès en date en 2011 en gagnant la couronne de la fête de lutte de Suisse centrale.

4e victime

Une personne grièvement blessée lors de la fusillade à Menznau, est décédée, portant le bilan à quatre morts, dont le tueur, a annoncé jeudi la radio locale Radio Pilatus.

La police de Lucerne, en charge de l'enquête, s'est refusée à toute confirmation. Le tueur, un employé de longue date de l'usine, a ouvert le feu mercredi matin, tuant deux personnes et en blessant sept autres, dont six grièvement.

Il a été retrouvé mort sur les lieux du drame. Selon ses collègues, l'homme souffrait de problèmes psychiques. Il s'agit d'un Suisse naturalisé de 42 ans, un Albanais originaire du Kosovo, selon le journal Blick. Son identité n'a pas été révélée par la police.

Frappé le tueur avec une «chaise»

Les deux personnes décédées sur le coup mercredi sont un homme et une femme, a indiqué jeudi la police, sans autre précision. Selon le journal 20 Minuten, c'est un employé de l'usine qui a frappé le tueur avec «un objet, une chaise, ce qui l'a tué».

La fusillade a eu lieu à 9 heures dans la cantine de l'usine. L'homme, muni d'un pistolet, aurait vidé deux chargeurs sur ses collègues. L'homme a d'abord tiré et touché des employés dans un atelier, puis dans le couloir conduisant à la cantine et enfin dans le restaurant d'entreprise.

Selon 20 Minuten, l'homme, un conducteur d'engins, n'était pas en service mercredi et serait venu exprès à l'usine pour commettre son crime. Travaillant depuis plus de 10 ans pour l'entreprise, il était considéré par la direction comme un employé sans problème.

(AFP)

Votre opinion