Actualisé 31.05.2018 à 11:13

C'est fini pour Belinda Bencic à Roland-Garros

Tennis

La St-Galloise a commis la bagatelle de 42 fautes directes contre Magdalena Rybarikova. Forcément rédhibitoire.

1 / 39
Rafael Nadal soulève le trophée de Roland-Garros pour la onzième fois de sa carrière.

Rafael Nadal soulève le trophée de Roland-Garros pour la onzième fois de sa carrière.

AFP
Rafael Nadal peut laisser exploser sa joie. Il a livré une belle quinzaine pour s'offrir un nouveau sacre à Paris.

Rafael Nadal peut laisser exploser sa joie. Il a livré une belle quinzaine pour s'offrir un nouveau sacre à Paris.

AFP
Rafael Nadal est acclamé par les spectateurs du Central après la balle de match victorieuse.

Rafael Nadal est acclamé par les spectateurs du Central après la balle de match victorieuse.

AFP

La route est encore longue pour Belinda Bencic! Éliminée au deuxième tour de Roland-Garros, la Saint-Galloise est bien loin d'évoluer dans le registre qui lui avait permis de figurer dans le top 10.

Dernière Suissesse en lice à Paris, Belinda Bencic (WTA 71) s'est inclinée 6-2 6-4 devant Magdalena Rybarikova (WTA 18). Face au jeu un brin atypique de la Slovaque, Belinda Bencic fut trop irrégulière pour mériter un meilleur sort.

«Il m'a manqué peu, mais aussi beaucoup», constatait la Suissesse. «Je suis évidemment déçue, mais plus relax qu'après d'autres défaites. Je savais ce que je pouvais attendre, et ce qui était impossible», a-t-elle dit.

Juste physiquement

Incapable d'emballer vraiment la partie, la Saint-Galloise a creusé sa propre tombe avec son manque flagrant de rigueur dans l'échange. Elle devait ainsi commettre 42 erreurs directes au total, la dernière avec un revers trop long sur la sixième balle de match.

Victime d'une facture de fatigue au pied en mars dernier après avoir été opérée du poignet l'an dernier, Belinda Bencic accuse, par ailleurs, un déficit certain sur le plan physique. On a le sentiment qu'elle avait encore dans les jambes son premier tour remporté devant l'Italienne Deborah Chiesa dans une rencontre au cours de laquelle elle avait écarté cinq balles de match.

Il est évident qu'elle n'est pas aujourd'hui en mesure de tenir le choc face aux meilleures. Elle doit ainsi se bâtir au plus vite un nouveau physique pour retrouver son rang.

De l'espoir sur gazon

Elle aura l'occasion de le faire lors de la saison sur gazon, une surface sur laquelle elle avait conquis le premier titre de sa carrière il y a trois ans à Eastbourne. Belinda Bencic se dit par ailleurs satisfaite de constater que son pied droit ne lui pose plus de problème.

La Saint-Galloise disputera la saison sur herbe sans l'entraîneur Iain Hughes, qui n'était déjà pas à Paris. La collaboration a été arrêtée, sans raison particulière. «Nous avions des avis différents, des mentalités différentes», a expliqué la Suissesse, qui est à la recherche d'un nouvel entraîneur.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!