Publié

Euro 2012«C'est grâce à Platini que le but a été accordé»

Le sélectionneur de l'Italie, Cesare Prandelli, a dit que c'était «grâce à Michel Platini» et ses arbitres de surfaces que le premier but de son équipe contre l'Eire (2-0) avait été validé.

Cesare Prandelli

Cesare Prandelli

Keystone

«Michel a dit qu'on jouait bien? Moi aussi je lui fais un compliment: c'est aussi grâce à lui, ce soir, s'il n'y a pas le cinquième homme, peut-être que le but n'est pas validé», a dit Prandelli.

Le ballon propulsé par une tête d'Antonio Cassano (35) a tout juste franchi la ligne, et l'arbitre de surface, une idée défendue par Platini, l'a signalé à l'arbitre central. «Mais si, il faut être sincère», a ajouté Prandelli face à la réaction de certains journalistes italiens qui disaient: «Mais non!»

Prandelli répondait à une question sur le compliment sous forme de plaisanterie du président de l'UEFA, qui avait dit lundi après-midi, lors d'une rencontre avec les agences de presse: «Je suis surpris par l'Italie, ils jouent offensivement. C'est incroyable, lors du dernier match contre la Croatie ils menaient 1-0 et les Croates sont revenus au score. C'est contre la religion en Italie ça, après le pape, la religion en Italie c'est, «quand tu mènes 1-0 c'est impossible que l'adversaire revienne.» (rires)

«Le sélectionneur Cesare Prandelli les fait jouer, c'est bien», avait également dit l'ancien coéquipier de Prandelli à la Juventus.

«Il a dit ça sincèrement? Parce qu'avec Michel, on ne sait jamais s'il est ironique ou sincère», a sourit Prandelli.

Platini a milité pour les arbitres de surface, qu'il a installés depuis trois saisons en Ligue Europa, depuis deux saisons en Ligue des champions, et pour la première fois à l'Euro.

(AFP)

Ton opinion