19.12.2012 à 12:51

FootballC1 - 8e de finale - Tirage - Messi, c'est pour qui ? (PRESENTATION)

Par Philippe GRÉLARD PARIS, 19 déc 2012 (AFP) - Lionel Messi, qui se dirige tout droit vers un 4e Ballon d'Or en avalant les records avec Barcelone, est l'épouvantail du tirage du sort des 8e de finale de la Ligue des champions qui aura lieu jeudi à Nyon (Suisse) au siège de l'UEFA.

Les équipes qui vont trembler jeudi à la mi-journée à l'idée d'affronter "la puce" ("la pulga", surnom hérité de son 1,69 m), auteur de 90 buts en 2012, sont Porto, Arsenal, l'AC Milan, le Shakhtar Donetsk et Galatasaray. Les règles du tirage sont simples. Le Barça figure dans le pot des vainqueurs de groupe avec Paris SG, Schalke, Malaga, Borussia Dortmund, la Juventus, Bayern Munich et Manchester United. L'équipe catalane affrontera donc forcément une équipe qui a terminé 2e de son groupe, à l'exception d'une formation du même pays (ce qui va donc lui permettre d'éviter son grand ennemi juré du Real Madrid et Valence) et à l'exception d'une équipe déjà croisée en phase de groupe (soit le Celtic). Le Barça, comme les autres vainqueurs de groupes, se déplacera à l'aller (date à fixer entre les 12/13 et 19/20 février) et aura l'avantage de recevoir au Nou Camp (date à fixer entre les 5/6 et 12/13 mars). Aucun des adversaires potentiels du Barça ne semble pouvoir rivaliser. Le FC Porto a vendu au fil des saisons ses joyaux Hulk, Falcao ou encore Lisandro. Le retour d'"El Comandante" Lucho ou la trouvaille Jackson Martinez (3 buts en phase de groupe) ne semblent pas être des garanties suffisantes face au leader de la Liga. A Arsenal, Arsène Wenger traverse sa pire période depuis le début de son règne il y a seize ans, et la victoire chez la lanterne rouge Reading, 5 à 2, lundi lors de la 17e journée du Championnat d'Angleterre, grâce notamment à un triplé de Cazorla, n'est pas de nature à rassurer vraiment. Le Shakhtar Donetsk et sa légion brésilienne (Willian, Luiz Adriano, Alex Teixeira, Fernandinho) semblent encore un peu justes en terme d'expérience. Galatasaray mise de son côté sur l'effet de surprise Burak Yilmaz, attaquant turc auteur de six buts en phase de groupe (à égalité avec Cristiano Ronaldo). Enfin, l'AC Milan a cédé cet été ses deux plus grands joueurs, Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva au nouveau riche du vieux continent, le Paris SG. L'équipe parisienne de Carlo Ancelotti sera également une des attractions du tirage au sort qui sera conduit par le secrétaire général de l'UEFA Gianni Infantino, le directeur des compétitions de l'instance Giorgio Marchetti et l'ambassadeur de la finale à Wembley (25 mai) Steve McManaman. Une des affiches de rêve serait ainsi un choc entre le PSG et le Real Madrid. Au delà de la pluie d'étoiles sur le terrain, un tel match enclencherait encore la machine à rumeurs sur les transferts possibles, puisque aujourd'hui le PSG et ses richissimes actionnaires qataris semblent les seuls à pouvoir un jour acheter la vedette du Real Cristiano Ronaldo. Puisqu'il faut toujours un petit poucet, c'est Malaga qui tiendra ce rôle, le club espagnol étant le seul nouveau venu parmi les 16 équipes en lice à ce niveau de la compétition. Malaga, leader de son groupe (devant l'AC Milan, le Zenit Saint-Pétersbourg et Anderlecht) peut continuer à y croire. Son adversaire en 8e de finale sera Porto ou Arsenal ou le Shakhtar ou le Celtic ou Galatasaray. Le grand absent du tirage est Chelsea, tenant du titre éliminé en phase de groupe. Le finaliste malheureux, le Bayern Munich, aura le choix entre Porto, Arsenal, l'AC Milan, Real Madrid, Shakhtar, Celtic ou Galatasaray. Les Bavarois prieront sans doute pour échapper au Real. Le tirage au sort des quarts de finale aura lieu le 15 mars. pgr/kn/jcp

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!