Publié

footC1- 8es de finale retour: échos de Dortmund et de la Juventus Turin

Échos avant le 8e de finale retour de la Ligue des champions entre Dortmund et la Juventus Turin, mercredi au stade Signal Iduna Park(20h45): Dortmund: toujours sans Grosskreutz et Piszczek.

Affaibli dans le secteur défensif par les forfaits de Grosskreutz (ischio-jambiers) et de Piszczek, touché à la cheville lors du 8e aller face à la Juve, le Borussia tient quand même le choc. Il n'a plus connu la défaite depuis sept matches en championnat et n'a plus encaissé de buts depuis trois rencontres. Si le BVB devrait pouvoir compter sur ses deux artilleurs (Aubameyang et Reus, auteurs de 9 des 13 derniers buts en Bundesliga), le milieu international turc Nuri Sahin (adducteurs) demeure incertain. Juventus Turin: une petite chance pour Pirlo. Andrea Pirlo fait tout depuis trois semaines pour récupérer à temps de son élongation au mollet droit et garde une mince possibilité d'affronter le Borussia. Blessé à l'aller (2-1 pour la Juve), le génie de Brescia a suivi des soins et une reprise de l'entraînement spécifique, mais Massimiliano Allegri ne "décidera que mardi soir" s'il l'aligne. L'entraîneur de la Juve hésite entre son 4-4-2 habituel ou le 3-5-2 à la mode Antonio Conte, avec ou sans son "regista" (meneur reculé). La défense à trois permettrait de bâtir un mur solide pour défendre le but d'avance contre les redoutables attaquants du Borussia, muets depuis deux matches. Allegri pourrait risquer Andrea Barzagli, qui a rejoué samedi après neuf mois loin des terrains, afin de reformer le trio défensif Barzagli-Bonucci-Chiellini qui se connaît par coeur. La Juve a reposé quelques hommes-clefs pour le match. Patrice Evra et Paul Pogba (suspendu samedi en championnat) n'ont pas joué, Arturo Vidal n'a disputé que la seconde période et le jeune Alvaro Morata la dernière demi-heure. Buteur contre Sassuolo (1-0), le jeune Espagnol devrait partager la pointe de l'attaque avec Carlos Tevez. eba-elr/we/fbx

(AFP)

Ton opinion