05.06.2015 à 18:14

FootballC1 - Allegri: "Se soucier de nos phases offensives" (ENTRETIEN)

Berlin, 5 juin 2015 (AFP) - Face au FC Barcelone et son attaque de feu, la Juventus doit surtout "se soucier de (ses) phases offensives", a estimé vendredi son entraîneur Massimiliano Allegri à la veille de la finale de la Ligue des champions.

Q: Comment arrêter Messi, Suarez et Neymar ? R: "On a déjà réfléchi à comment les freiner. Ce sont trois joueurs extraordinaires. Il faudra être très bons et partir du principe que ce ne sera pas un match qui finira à 0-0. Mais plutôt qu'essayer de les limiter, il faut penser comment leur marquer des buts. Il faudra être technique, se soucier de nos phases offensives, et au milieu de terrain nous devons être très intelligents, très bons. Le thermomètre du match sera au milieu de terrain". Q: Êtes-vous d'accord avec Pep Guardiola qui dit qu'il est impossible d'arrêter Messi ? R: "J'espère que demain il sera battable !" Q: Utiliserez-vous le même schéma qu'avec l'AC Milan il y a deux ans ? R: "Non, parce que le Barça jouait d'une autre façon, et maintenant on voit un Barça avec Xavi en moins et Rakitic en plus, qui sont deux joueurs très différents. Ils ont aussi un autre avant-centre (Suarez, NDLR), donc ce sont deux Barça très différents. Nous devons être très bons, et rester dans le match pendant 90 minutes, il faudra être forts mentalement et être convaincus que nous pouvons toujours renverser le score si les choses se passent mal." Q: Que pensez-vous de votre homologue Luis Enrique ? R: "Les qualités de Luis Enrique, ses résultats les démontrent. Il a une équipe qui peut faire le triplé. Il faut le féliciter, ce n'est pas facile quand on entraîne une grande équipe, ce n'est pas aussi facile que ça peut le paraître de l'extérieur. Il avait déjà ses qualités à l'AS Rome, il avait déjà des idées justes sur le foot mais avait rencontré une réalité différente." Q: Chiellini est forfait... R: "Nous avons joué à Vérone et je n'ai pas apprécié ce qui est arrivé à Chiellini, parce qu'on a perdu un joueur qui a joué tous les matches de Ligue des champions depuis le début. Si Barzagli semble bien, il commencera, sinon ce sera un autre". Q: Quel regard portez-vous sur la saison turinoise ? R: "En Ligue des champions nous avons fait un bon parcours, avec de bons matches et d'autres moins bons. On a été accusé de mal jouer sur certains matches mais on ne peut pas être très bons tout le temps, il y a des adversaires qui font jouer moins bien. On veut gagner la finale, mais indépendamment de ce match on a fait un très bon parcours. On a gagné le championnat et la coupe, c'étaient nos objectifs, avec l'idée de consolider notre place dans le top 8 européen. On a atteint tous ces objectifs". Q: Le foot italien est représenté en finale... R: "Cinq ans se sont écoulés depuis que l'Inter est arrivé en finale. Avec l'enthousiasme et la joie qui caractérisent les Italiens, tout le monde en Italie attend que la Juve soulève cette coupe, c'est quelque chose de très important pour le foot italien, qui a été dénigré par certains." Propos recueillis en conférence de presse ybl/pyv

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!