Publié

footC1 - Arsenal-Bayern: les déclarations

Arsène Wenger (entraîneur d'Arsenal): "Tout a été contre nous ce soir.

On aurait dû mener 3-0 avant qu'ils ne puissent reprendre leur souffle dans le match. On a fait de grosses erreurs mais notre état d'esprit était fantastique. Je pense que notre penalty raté a tué un peu les bonnes vibrations du stade. Ensuite, on a joué à dix, on a eu un joueur blessé et aucune possibilité d'influer sur le cours du match. Vous ne faites pas le 3e changement car vous ne savez pas si un autre ne va pas se blesser. On a souffert physiquement. C'est une soirée très douloureuse mais l'équipe a montré de la qualité, de la classe. L'exclusion a complètement changé le match qui jusque là était de très bonne qualité alors que la 2e période a été plus ennuyeuse. L'arbitre a pris une décision qui a tué le match. En Angleterre, on n'est pas trop habitué à ça, on se plaint de temps en temps mais souvent ce genre de faute n'est pas sifflée. Mais les règles sont différentes en Europe. J'ai des regrets ce soir, la décision a peut-être été mal jugée. Je ressens de la frustration. La soirée tenait toutes ses promesses. Özil a raté un penalty. Que dire de plus? Je le regrette bien sûr. D'autant que le Bayern était acculé, on a eu avant trois bonnes occasions. Oui, il était affecté. Il voulait trop bien faire ce soir. Ca arrive, on ne peut pas lui reprocher quoi que ce soit. La confiance des joueurs nous préoccupe toujours car c'est le carburant de l'équipe. Concernant Giroud, quand je le fais jouer tout le temps, vous me le reprochez, quand il ne joue pas, vous me le reprochez aussi. Vous devriez être contents. Ce n'était pas une punition. Juste un choix. C'est une forte personnalité et ce qui s'est passé (dans sa vie personnelle, ndlr) n'a pas influé sur ses prestations. Je voulais lui donner une chance de revenir plus frais, car il est fatigué, et aussi donner sa chance à Sanogo qui a été très bon je pense. A la mi-temps, on s'est dit qu'on allait essayer de tenir le nul et voir ce qui allait se passer. C'est finalement un peu le même scenario que l'an passé, quand on avait encaissé un 3e but en fin de match en voulant peut-être trop marquer sur coup-franc". cd/fbx

(AFP)

Ton opinion