Publié

footC1 - Arsenal: encore une désillusion pour Arsène Wenger? (PAPIER D'ANGLE)

Londres, 16 mars 2015 (AFP) - Éliminé systématiquement en 8e de finale de la Ligue des champions depuis 2011, Arsenal voit le même scénario se répéter, ce qui contribue à fragiliser chaque fois un peu plus la position de son entraîneur français Arsène Wenger.

Redevenus sereins en championnat, les Gunners, dont le dernier scalp à ce niveau est celui de Porto en 2010, ne pourront plus se cacher derrière l'excuse du "gros" adversaire s'ils sont éliminés mardi par Monaco, après la claque reçue à l'Emirates à l'aller (3-1). . 2011: Le fantastique quart de finale de l'édition précédente contre le Barça est encore dans toutes les têtes quand les Catalans reviennent. Fragilisés par leur défaite en finale de la Coupe de la Ligue, neuf jours auparavant contre le futur relégué Birmingham, avec un deuxième but encaissé à la 89e minute, les Londoniens, par ailleurs 2e du championnat à trois points de Manchester United, parviennent néanmoins à s'imposer contre les Blaugranas. Le retour va faire très mal. Trois minutes après avoir égalisé au Camp Nou, van Persie, qui dira qu'il n'a pas entendu le coup de sifflet signalant le hors-jeu, reçoit un second avertissement pour n'avoir pas arrêté de jouer. En supériorité numérique, Barcelone reprend l'avantage et se qualifie même grâce à un penalty de Messi (3-1). Sonné, Arsenal se fait sortir de la Cup à Old Trafford quatre jours plus tard et ne remporte que deux de ses 11 derniers matches pour finir 4e à 12 points du champion. . 2012: Arsenal lutte avec Chelsea pour la 4e place avant son déplacement à Milan, où il encaisse un cinglant 4-0. Remis en selle avant le retour, il part pied au plancher et mène 3-0 au retour mais les Lombards réussissent à serrer la vis en 2e période. De peu, Arsenal reste encore à quai. Regonflé par ce presque exploit, il va remporter cinq matches sur six ensuite et profiter de l'effondrement de Tottenham pour remonter à la 3e place à la 33e journée. Il se relâche ensuite et attend la dernière journée pour renouer avec le succès. . 2013: 5e avant la réception du Bayern, Arsenal peine à suivre le rythme du duo mancunien. A l'Emirates, les Anglais trébuchent d'entrée et se retrouvent menés 2-0 après 20 minutes, 3-1 au final. Battus par Tottenham dix jours avant le retour, ils sortent un improbable et énorme match en Bavière, remporté 2-0 mais donc insuffisant. Après l'ouverture du score de Giroud à la 3e minute, le deuxième but de Koscielny (86) est arrivé trop tard pour faire douter le futur champion d'Europe. Arsenal en tire toutefois de la confiance et finit en trombe avec huit victoires et deux nuls. Assez pour doubler, encore, Tottenham, d'un petit point et revenir en C1. . 2014: Auteur d'un super début de saison, Arsenal est 2e à un point de Chelsea avant la revanche contre Munich. Un nouveau début de match raté (penalty manqué d'Özil à la 8e, exclusion du gardien à la 37e) précède une nouvelle défaite 2-0 et met prématurément un terme au suspense. La chute continue et l'équipe de Wenger est 3e avant le retour. Elle réussit encore son match (1-1) mais le Bayern a tranquillement géré son avance. Après un sursaut à Tottenham (1-0), Arsenal est fessé 6-0 par Chelsea ensuite et plonge à la 4e place après une nouvelle claque 3-0 à Everton. La qualification laborieuse aux tirs au but pour la finale de coupe d'Angleterre contre Wigan interrompt la série noire. Et, après six victoires, dont celle du sacre en Cup, Arsenal finit par assurer une nouvelle 4e place finale. cd/nip/we

(AFP)

Ton opinion