10.04.2013 à 22:55

FootballC1 - Demi-finales: du Barça au Bayern, un solide menu hispano-allemand (ENCADRE)

Du Barça au Real, en passant par le Bayern et Dortmund, voici les forces en présence, du costaud en résumé avec deux clubs espagnols et deux allemands, en demi-finales de la Ligue des champions, dont le tirage au sort aura lieu vendredi.

BARCELONE: Le Barça c'est évidemment Lionel Messi, le quadruple Ballon d'or, "l'homme-buts", qui a déjà marqué 43 buts en Liga cette saison. Pour rappel, l'Argentin en avait inscrit la bagatelle de 50 la saison passée dans le championnat espagnol. En Ligue des champions, la "Puce" est un géant, recordman des buteurs sur une saison dans l'ère moderne: 14 buts (2012). Il avait d'ailleurs fini en tête de ce classement les quatre dernières saisons en C1. Son entrée fut décisive mercredi. Le natif de Rosario fait oublier un David Villa qui a perdu de sa superbe. Grâce à lui, la passation de pouvoirs entre Pep Guardiola et le duo Vilanova-Roura s'est fait sans heurts. Et derrière Messi, il y a le duo des architectes de l'équipe d'Espagne championne d'Europe et du monde en titre, les petits génies Xavi et Andres Iniesta. "LE" gros favori vise une 5e Ligue des champions (dernière en 2011). REAL MADRID: En 2002, la "Maison Blanche" gagnait sa 9e Ligue des champions, le plus beau palmarès en la matière. Et le Real rêve depuis de décrocher cette fameuse dixième ("decima" comme disent les Espagnols) "Coupe aux grandes oreilles". Cette année est-elle la bonne ? Cristiano Ronaldo est dans une forme optimale. Il a inscrit mardi ses 10e et 11e buts en C1 cette saison et s'est désormais placé comme le 5e meilleur buteur de l'histoire de la Ligue des champions. Les "Merengues" ont des atouts devant, mais aussi derrière avec Sergio Ramos considéré comme un des meilleurs centraux du monde. A ses côtés, le jeune Raphaël Varane, 19 ans, continue à apprendre, comme mardi où il a passé une sale soirée contre Galatasaray et les vieux renards Wesley Sneijder et Didier Drogba. Et puis, évidemment, il y a l'entraîneur José Mourinho, qui a déjà gagné la Ligue des champions avec Porto en 2004 et l'Inter Milan en 2010 et veut la gagner dans un troisième club européen différent. BAYERN MUNICH: Le Bayern est en train de vivre un petit cauchemar avec la Ligue des champions. Le club de Bavière, qui l'a déjà remporté 4 fois, s'en est approché tout près mais n'a pu poser ses mains dessus. La finale, à domicile à Munich la saison dernière, fut bien cruelle avec la victoire de Chelsea aux tirs au but. Et en 2010, c'est l'Inter de Mourinho qui avait frustré le Bayern de Franck Ribéry en finale. Ca commence à faire beaucoup... Munich ressemble a un rouleau compresseur et son groupe comprend de beaux talents avec les Ribéry, Gomez, Müller, Mandzukic, Kroos. Ou même Schweinsteiger, qui signa d'une "Madjer" le 23e sacre en Bundesliga du Bayern ce week-end. L'entraîneur Jupp Heynckes va livrer clé en mains une belle Ferrari à son successeur Pep Guardiola. DORTMUND: L'Europe a assisté médusée à la chevauchée fantastique du Borussia mardi soir contre Malaga, qui menait 2 à 1 avant les arrêts de jeu et s'apprêtait à fêter une qualification historique pour les demi-finales. Mais Reus et Santana ont renversé la situation et propulsé l'équipe de la Ruhr en demi-finale. Forcément, le souvenir de la victoire finale en C1 en 1997 remonte à la surface. Les atouts ne manquent pas dans la version 2013. L'entraîneur Jürgen Klopp, audacieux et charismatique, voit sa cote grimper de nouveau en flèche. Outre le duo qui brille Reus-Götze, il y a le serial-buteur Lewandowski ou encore le solide et prometteur Gündogan au milieu de terrain. pgr/stt/smr

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!